« Scott McKay, un homme vrai et naturel »

Geneviève
Geneviève Geoffroy
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Le directeur de la campagne, Daniel Tessier, son chauffeur, Clément Kabran, et Aline Savard, bénévole pour le Parti québécois depuis 1968, témoignent des 35 derniers jours passés aux côtés du nouveau député.

Rencontrés tous les trois lors du rassemblement partisan dans un bar de Repentigny, tout de suite après l’annonce de la réélection de leur ami et nouveau député, Scott McKay, ils étaient fébriles et émus.

Rencontrés tous les trois lors du rassemblement partisan dans un bar de Repentigny, tout de suite après l’annonce de la réélection de leur ami et nouveau député, Scott McKay, ils étaient fébriles et émus.

« M. McKay s’est bien débrouillé, car nous étions sceptiques avec l’arrivée de l’équipe de François Legault dans le coin », raconte le chauffeur de Scott McKay au cours des 35 derniers jours.

« Dans la situation actuelle, c’est une très belle victoire puisqu’il faut se l’avouer, Chantal Longpré, candidate pour la Coalition avenir Québec, nous a mené une chaude lutte dans la circonscription et ce n’était pas une campagne gagnée d’avance », ajoute pour sa part Daniel Tessier, directeur de la campagne de Scott McKay, visiblement satisfait des efforts de l’équipe qui entourait le député depuis le 1er août, jour de déclenchement des élections.

« C’est l’équipe et le candidat qui ont fait la différence », tient-il à préciser en indiquant que les bénévoles ont réussi à joindre 45 % des électeurs par l’entremise d’appels pointés.

Les bénévoles ont donc travaillé d’arrache-pied au cours du dernier mois, se consacrant sans relâche à leur tâche, sachant qu’elle était importante. Scott McKay a d’ailleurs tenu à saluer en premier lors de son discours ces hommes et ces femmes qui l’avaient soutenu tout au long de la campagne, en portant une attention particulière à Aline Savard, bénévole pour le Parti québécois depuis 1968.

« Ce fut une campagne très stimulante, une des meilleures que j’ai vécue en 44 ans de service », qualifie Mme Savard.

Pour la femme d’expérience, la sincérité de Scott McKay ne serait pas étrangère au plaisir partagé des bénévoles au cours de cette campagne électorale.

« Nous ne travaillions jamais sous pression, témoigne Aline Savard, ça se déroulait davantage dans le bonheur et la joie. »

« L’environnement étant au cœur des débats, il est clair que nous partions avec le bon joueur. » Daniel Tessier, directeur de campagne, à propos de Scott McKay qui fait de l’environnement son cheval de bataille.

Selon elle, Scott McKay arrivait constamment de bonne humeur à son local électoral, se gardant de montrer sa nervosité, préférant présenter les faits sous un angle positif.

Lui-même avoue s’être consacré corps et âme dans cette campagne électorale, soulignant que sa famille, sa conjointe et son fils en subissaient souvent les contrecoups et en les remerciant de leur compréhension.

« Si mon fils désire un tant soit peu voir son père, il doit me suivre dans des activités partisanes, mais c’est le lot d’un député à l’Assemblée nationale, on ne compte pas nos heures et on demeure constamment disponible pour la population. »

Moins présent pour sa famille, lors de ses déplacements, Scott McKay pouvait tout de même compter sur la présence de son chauffeur, Clément Kabran, qu’il a lui-même tenu à remercier sur son fil Facebook, avec lequel il semble avoir développé une belle complicité.

« C’est un homme naturel, il refusait même de s’asseoir en arrière », raconte Clément Kabran, attablé au bar, une bière à la main, lors de la soirée de la victoire de Scott McKay.

Clément Kabran avoue qu’au tout début de la campagne, il ne connaissait pas du tout le député et qu’en lui, jaillissait une pointe de scepticisme qui s’est rapidement transformée en affection pour l’homme politique.

« Parfois, je sentais son angoisse relative à la traîtrise de François Legault et c’est par cet élément que j’ai compris que Scott McKay était un homme vrai. Entre vous et moi, on sait ce que c’est le monde politique. Cependant, je vous le confirme, j’ai eu accès à un homme mûr qui veut réellement changer les choses. »

Organisations: Parti québécois, Coalition, Assemblée nationale

Lieux géographiques: Repentigny, Québec

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires