Une caserne en 2013 à L'Assomption

Geneviève
Geneviève Geoffroy
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Si la Ville de L’Assomption désire obtenir le dernier versement de 130 000 $ provenant des assurances, à la suite de l’incendie ayant ravagé la caserne située dans le secteur de Saint-Gérard-Majella en 2010, elle devra construire sa nouvelle caserne pour le Service incendie de L’Assomption avant le 31 décembre 2013, confirme la mairesse Louise T. Francoeur.

En janvier 2011, TC Media avait obtenu en exclusivité les plans du site projeté de la future caserne.

« À l'heure actuelle, les assurances retiennent un montant d’argent prévu pour la reconstruction que nous n’obtiendrons pas si nous ne respectons pas ce délai », explique la mairesse. Notons que dans son rapport financier 2011, la Ville a déclaré avoir reçu 1,5 million de dollars en indemnités d’assurance pour la caserne.

Elle précise que ce sursis a été accordé grâce à une entente avec les assurances puisque la municipalité ne pouvait rencontrer le premier délai prévu pour la reconstruction. « Vous savez, dans une municipalité, les choses bougent souvent plus lentement et nos assureurs se sont adaptés à cette réalité. »

Pour respecter la nouvelle échéance, elle affirme que la mise en œuvre du projet devrait s’enclencher incessamment. « Bien entendu, nous rencontrerons les citoyens à ce sujet », relève-t-elle. Un avis de motion sera éventuellement présenté au conseil municipal et une séance d’information sera tenue. Ensuite viendront les appels d’offres, la signature du registre, etc.

Le site écologique, une avenue non écartée

Dans une entrevue donnée à TC Media en mai dernier, lors de la visite du parc écologique, la mairesse Louise T. Francoeur avait mentionné qu’il serait donc rentable de construire la caserne à l’avant du site (en bordure du boulevard L'Ange-Gardien), sur la portion excédante à la réserve écologique.

« Ce serait en effet faire d’une pierre deux coups, affirmait-elle au moment de la visite guidée. De plus, il n’y a plus de terrains commerciaux disponibles sur le territoire de la ville. »

En effet, Louise T. Francoeur maintient que la Ville de L’Assomption ne possède plus de terrains pour y construire des bâtiments industriels ou commerciaux. « Également, la construction d’une nouvelle caserne nécessite un terrain commercial d’environ 60 à 70 000 pieds carrés, relate la mairesse, ce qui représenterait des coûts faramineux pour la Ville, si on considère qu’en ce moment, le pied carré se vend entre 13 $ et 15 $. »

Il est à noter qu’à l’époque de l’incendie, l’idée de bâtir une caserne centrale dans le but d'épargner des coûts planait. « En 2008, nous avions fait des prospections dans l’optique de la construction éventuelle d’une caserne centrale qui donnait sur la rue Turgeon, qui s’avère à se trouver tout près du site écologique », mentionne la mairesse.

Ainsi, la question de la construction d’une future caserne sur la portion de l’espace disponible près du boulevard L’Ange-Gardien sur le terrain du domaine Frenette dernièrement acquis par la municipalité plane toujours dans l’air, sans être toutefois confirmée.

Le Regroupement des citoyens en feu

De leur côté, les membres du Regroupement des citoyens ont repris du service et ils semblent inquiets de ce qu’il adviendra du projet de la future caserne pour le Service d’incendie de L’Assomption. Il est à noter que ces derniers se sont fermement opposés au projet du parc écologique et à celui de la construction d'une caserne sur la portion excédante du site.

Ainsi, lors du dernier conseil municipal, le président du Regroupement, Michel Richer, a indiqué aux membres du conseil que le Regroupement se retrouverait sur le chemin s’ils décidaient d’aller de l’avant dans ce projet.

De son côté, le Regroupement des pompiers de la Ville de L’Assomption a signifié de façon claire son appui au projet de la Ville en mai dernier, c’est-à-dire la construction d'une caserne sur le centre du territoire, et il estime que la position prise par le Regroupement des citoyens risque de mener les résidants dans une impasse.

Organisations: Ville de L’Assomption, Regroupement, Service d’incendie de L’Assomption

Lieux géographiques: Secteur de Saint-Gérard-Majella, TC Media, Boulevard L'Ange-Gardien Rue Turgeon Boulevard L’Ange-Gardien Domaine Frenette

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires