Secousses sismiques à Repentigny

Geneviève
Geneviève Geoffroy
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Un séisme de 4,5 de magnitude sur l’échelle de Richter s’est produit dans la nuit de mardi à mercredi, du 9 au 10 octobre, à 12h19, dont l’épicentre a été localisé près de Saint-Marc-sur-Richelieu.

Le séisme a été ressenti dans toute la région de Montréal et sur la couronne nord, dont Repentigny, L’Assomption et L’Épiphanie, a appris TC Media par l’entremise des médias sociaux. Selon Séisme Canada, la secousse aurait été ressentie jusqu’à Ottawa en Ontario.

Le Service de police de la Ville de Repentigny (qui dessert les villes de Repentigny et de Charlemagne) a reçu un plus grand volume d’appels qu’à l’habitude confirme l’agent Bruno Marier, mais aucun dommage ne serait survenu sur le territoire. Même chose pour le Service de police de L’Assomption/Saint-Sulpice qui a reçu une vingtaine d’appels concernant le tremblement de terre.

« Ce n’est peut-être pas la meilleure méthode à prendre, d’occuper des lignes 911 pour savoir ce qui se passe. La population devrait davantage se tourner vers les médias et laisser les lignes libres pour les urgences », commente Sophie Légaré, porte-parole du Service de police de L’Assomption/Saint-Sulpice.

Plusieurs secousses qui ne donnent pas toujours la frousse

Au Canada, entre le 9 septembre et le 10 octobre, 134 événements ont été répertoriés à travers le pays dont sept ont été ressentis.

Dans l'est du pays seulement, chaque année, environ 450 séismes se produisent. De ce nombre, quatre en moyenne dépassent la magnitude 4, trente dépassent la magnitude 3 et vingt-cinq autres sont ressentis.

Au cours d'un cycle de 10 ans, trois séismes en moyenne dépassent la magnitude 5. Un séisme de magnitude 3 est suffisant pour être ressenti dans la région environnante et un séisme de magnitude 5 marque, en général, le seuil pour qu'un événement provoque des dommages. Dans la région de l’ouest du Québec (où a été localisé l’épicentre du séisme) les séismes se concentrent en deux sous-zones : une le long de la rivière des Outaouais et une plus active, le long d'un axe Montréal-Maniwaki.

La zone de l'ouest du Québec a connu au moins trois séismes importants dans le passé

En 1732, un séisme estimé à 5,8 sur l'échelle de Richter a secoué Montréal, causant des dommages importants.

En 1935, la région du Témiscamingue a été secouée par un séisme de magnitude 6,2.

En 1944, un séisme de magnitude 5,6 localisé entre Cornwall (Ontario) et Massena, N.Y., a causé des dommages évalués à deux millions de dollars de l'époque.

Causes

Selon Séisme Canada, on ne connaît pas très bien les causes des séismes dans l'est du Canada. Contrairement aux régions situées en bordure des plaques tectoniques, où la fréquence et l'ampleur de l'activité sismique sont directement liées à l'interaction des plaques, l'est du Canada se trouve dans une zone stable, à l'intérieur de la plaque de l'Amérique du Nord. L'activité sismique dans de telles régions semble être liée à des champs de contraintes régionaux, étant donné que les séismes se concentrent dans les zones de faiblesse de la croûte terrestre.

Organisations: Ville de Repentigny, Au Canada

Lieux géographiques: Repentigny, Région de Montréal, Ontario Ottawa Québec Canada Région du Témiscamingue Cornwall Massena, N.Y. Amérique du Nord

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires