Journée provinciale d’identification des enfants : avez-vous votre carnet?

Geneviève
Geneviève Geoffroy
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Pour la troisième année consécutive, le 14 octobre, les citoyens sont appelés à participer à la Journée provinciale d’identification d’enfants, initiative de l’organisme Enfant-Secours Québec.

En plus de la Journée provinciale d’identification des enfants, chaque année, le Service de police de la Ville de Repentigny procède à la remise d’un carnet aux élèves de niveau primaire.

Pour l’occasion, entre 10h et 15h, les familles pourront se rendre dans des succursales du Groupe Jean Coutu partout à travers la province où elles seront accueillies par une équipe de policiers bénévoles qui leur remettront gratuitement un carnet d’identité de chacun de leur enfant, incluant sa photo numérique et ses empreintes digitales, en plus de leur prodiguer certains conseils de sécurité. Pour l’occasion, les corps de police municipaux, de la Sûreté du Québec et de la Gendarmerie royale du Canada se mobiliseront.

Dans la région de Lanaudière, huit succursales du Groupe Jean Coutu participeront à l’événement dans les villes de Repentigny, Lavaltrie, Lachenaie, Joliette, Mascouche, Terrebonne, La Plaine et Saint-Félix-de-Valois. À Repentigny, l’activité aura lieu à la pharmacie Jean Coutu des Galeries Rive Nord située au 100, boulevard Brien alors que les citoyens seront accueillis par des agents du Service de police de la Ville.

« En plus de la photo, des empreintes digitales et des informations générales, les parents des enfants devront insérer une mèche de cheveux de leur enfant et la coller dans le carnet afin qu’il y ait son ADN », mentionne l’agent Bruno Marier du Service de police de la Ville de Repentigny.

Agir avant que n’arrive un malheur

Selon l’agent Marier, il importe pour les parents de prendre le temps de remplir le carnet d’identification de leur enfant à tête reposée puisque, s’il survenait un malheur, toutes les informations essentielles y seront inscrites. Des informations que les parents, dans un état de panique, pourraient oublier sur le moment.

« Cela nous permet de gagner énormément de temps pour l’étape de l’identification et d’agir rapidement », commente Bruno Marier. Il ajoute qu’il importe de tenir à jour ce carnet d’identification.

D’ailleurs, chaque année, le Service de police de la Ville de Repentigny procède à la remise d’un carnet aux élèves de niveau primaire. « Nous répétons l’exercice pour le même niveau, ainsi nous nous assurons que chaque enfant ait son carnet », explique-t-il. Un carnet d’identification, s’il est tenu à jour, peut avoir une durée de vie utile entre sept et huit ans.

Pas de disparition dans la région

Après des vérifications faites sur le site d’Enfant-Secours Québec, aucun enfant ne serait actuellement disparu sur le territoire du Service de police de la Ville de Repentigny, une information que confirme Bruno Marier. Il n’y aurait pas non plus d’enfants disparus dans les autres municipalités de la MRC de L’Assomption.

Selon l’organisme, chaque jour au Québec, en moyenne 22 disparitions d’enfants sont signalées. Enfant-Secours rappelle que peu importe les circonstances de la disparition, les chances pour un enfant d’être retrouvé sain et sauf reposent sur une action immédiate, coordonnée et centralisée.

En plus de la Journée provinciale d’identification d’enfants, en 1986, le Solliciteur général du Canada a proclamé le 25 mai la Journée nationale des enfants disparus.

Organisations: Service de police, Groupe Jean Coutu, Ville de Repentigny Sûreté du Québec Gendarmerie royale du Canada

Lieux géographiques: Repentigny, Région de Lanaudière, Joliette La Plaine Saint-Félix-de-Valois Jean Coutu des Galeries Rive Nord Boulevard Brien Québec MRC de L’Assomption Canada

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires