« Ne nous oubliez pas » - Les Scouts de L’Assomption

Geneviève
Geneviève Geoffroy
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

À la suite de la parution de l’article La Maison des jeunes de L’Assomption déménagera ses pénates en novembre le 18 septembre dans l’Hebdo Rive Nord, Sarah Monast (chef assistante des Louvettes), Annamaria Leone (chef des Louvettes) et Frédéric Fortin (parent bénévole membre du comité de parents des Scouts) ont décidé de se rendre à la séance du conseil municipal de L’Assomption, le 2 octobre, pour s’assurer « que la Ville ne les a pas oubliés ».

Annamaria Leone, Sarah Monast et Frédéric Fortin étaient présents lors de la soirée du conseil municipal du 2 octobre pour sensibiliser les élus à leur situation itinérante.

Lors de la période de questions, Sarah Monast et Annamaria Leone ont pris la parole devant l’assemblée et demandé aux membres du conseil municipal si, comme la Maison des jeunes, la Popote du Portage et les Ateliers Gribouille, les Scouts de L’Assomption disposeront bientôt d’un local bien à eux.

Rappelons que le quartier général du regroupement était situé au cœur de la Maison Geoffrion qui a été fermée en 2011 en raison de motifs liés à la sécurité des usagers et de la population et dont les coûts de réfection sont estimés à 310 000$.

Alors que la municipalité est présentement en pourparlers avec certains partenaires pour déterminer la vocation future du bâtiment, les Scouts de L’Assomption tiennent leurs réunions dans certains gymnases des écoles primaires et secondaires de la Ville depuis plus d’un an et quelques fibres de patience ont pâli au lavage. « Surtout que nous avons doublé de membres cette année, relève Frédéric Fortin. Cela vient ajouter une pression supplémentaire à notre besoin d’avoir un local fonctionnel. »

Assurant toutefois qu’ils comprennent la situation et l’impossibilité du conseil de répondre en ce moment à leur demande, les trois représentants des Scouts de L’Assomption expliquent qu’ils ont hâte au moment où les jeunes pourront à nouveau se sentir chez eux. « En ce moment, nous traînons tout notre matériel dans nos voitures, disons que c’est plus complexe en ce qui concerne la logistique », raconte Annamaria Leone.

« On ne peut accrocher les œuvres des enfants au mur, soutient pour sa part Sarah Monast. Si nous le faisons, nous devons tout enlever par la suite pour qu’aucune trace de notre passage ne reste le lendemain, lors de la reprise des cours : c’est triste pour les enfants. »

Louise T. Francoeur a semblé préoccupée par la présence de cette délégation des Scouts de L’Assomption. « Je suis d’accord avec vous que l’alternative à laquelle vous êtes assujettis n’est pas idéale. Cependant, pour le moment je n’ai rien à vous offrir. Nous avons fait un premier pas avec le transfert de la Maison des jeunes, de la Popote du Portage et des Ateliers Gribouille, nous en ferons un deuxième avec vous lorsque nous le pourrons », répond-elle.

Organisations: Maison des jeunes de L’Assomption, Popote, Ateliers Gribouille Maison Geoffrion

Lieux géographiques: Portage, Hebdo Rive Nord

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires