La Coopérative de solidarité Havre du Petit Village veut réaliser 100 unités de logements

Pierre
Pierre Chartier
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

La population est invitée à se procurer le formulaire d’intérêt

Les membres du comité provisoire ont présenté leur projet.

Les personnes de 50 ans et plus, en couples et ou en perte d’autonomie seront heureuses d’apprendre que la Coopérative de solidarité Havre du Petit Village table présentement sur la réalisation d’un projet de 100 unités de logements. Ce dernier, s’il franchit l’ensemble des étapes, pourrait voir le jour dans le secteur de Le Gardeur au cours des prochaines années.

C’est ce qui a été permis d’apprendre lors d’un point de presse tenu par l’entité coopérative (conseil provisoire). Celle-ci sera accompagnée dans ses démarches par le Groupe d’aménagement de logements populaires de Lanaudière (GALOP), un organisme à but non lucratif (OBNL), qui œuvre dans le domaine depuis 1978.

Les membres de ce Conseil provisoire de la coopérative avisent la population qu'elle pourra se procurer un formulaire d’intérêt à remplir pour signaler leur intention de grossir les rangs de cette coopérative.

Lors de ce point de presse, les membres ont présenté ce projet comme étant une première dans le secteur. Toutefois, il faut préciser que le premier projet du genre a été réalisé à Vaudreuil, il y a maintenant huit ans. D'ailleurs, ce projet en deux phases comprend 75 unités chacun avec cuisine et services.

Mais il ne faut pas se leurrer, avant de voir la première pelletée de terre, il reste encore plusieurs étapes à franchir; il ne faut donc pas prendre le mors aux dents, comme l’expliquait la coordonnatrice du GALOP, Denise Robitaille : « Le projet a été déposé à la Société d’habitation du Québec qui va étudier la demande. »

Il faut préciser que le projet devra franchir l’étape de l’engagement conditionnel et la phase de l’engagement définitif. De plus, le GALOP se bat avec une programmation annuelle de 3000 unités de logements pour l’ensemble du territoire québécois. Donc, la lutte est très serrée entre les Groupes de ressources techniques (GRT) et les Fédérations des coopératives d’habitation qui possèdent un GRT au sein de leur organisme.

De plus, il reste à voir si le gouvernement reconduira le programme, car ces unités sont demandées dans le cadre du programme AccèsLogis.

Le formulaire est disponible à l’Hôtel de ville de Repentigny, au Centre Laurent-Venne, au Centre récréatif de Repentigny et au Centre à nous. Il devra être complété et remis au plus le 7 novembre 2012 à l’hôtel de ville.

Organisations: GALOP, Groupe d’aménagement de logements populaires de Lanaudière, Conseil provisoire Société d’habitation du Québec

Lieux géographiques: Havre du Petit, Secteur de Le Gardeur, Vaudreuil

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires