Les nouvelles du 30 octobre 2009

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Conduire une Porsche exite,

Conduire une voiture sport fait monter le niveau de testostérone chez les hommes, qu'il y ait des femmes aux alentours ou pas. Et c'est la testostérone qui conduit les hommes à désirer des voitures qui roulent vite. Voilà ce que conclut une étude qui doit être publiée bientôt dans Organizational Behaviour and Human Decision Processes, une publication savante qui publie des articles de psychologues et de spécialistes en marketing.

Cette découverte scientifique vient d'une université bien de chez nous, la très montréalaise Université Concordia, qui a étudié le comportement de 39 jeunes hommes. Le professeur Gad Saad, de l'École d'administration John-Molson, leur a demandé de conduire une Porsche 911 Carrera Cabriolet (tous les 39 jeunes hommes ont accepté de se sacrifier pour la science).

Par contre, ils devaient ensuite conduire une Toyota Camry âgée de 16 ans.

Ils devaient conduire les deux voitures dans une rue achalandée où ils pouvaient être vus par de jolies montréalaises. Puis sur une route tranquille. Après une heure de conduite, on a prélevé aux 39 jeunes hommes un échantillon de salive, pour mesurer la testostérone. Les chercheurs ont déterminé que dans la vieille Camry, le niveau de testostérone des gars restait bas. Par contre, après la balade dans la Porsche, les 39 jeunes hommes suintaient la testostérone. Ces deux tendances étaient vraies avec ou sans la présence d'une audience féminine.

«Autrement dit, vous n'avez qu'à assoir un gars dans une Porsche, et son niveau de testostérone bondit, que quelqu'un le regarde ou pas», a résumé le professeur Gaad, qui enseigne le marketing à John-Molson.

Source : La Presse

Des bruits à télécharger pour votre voiture électrique

Les citadins qui ont espéré durant des décennies des voitures (et des villes) moins bruyantes seront perplexes d'apprendre que les fabricants de voitures électriques travaillent avec Hollywood pour rendre leurs véhicules plus bruyants. On coupe les émissions polluantes, mais les automobilistes auront apparemment le choix d'émettre le son qu'ils voudront.

Une recherche de 10 secondes sur Google permet de trouver la compagnie EVTones, qui offre déjà aux propriétaires de voitures électriques des sons téléchargeables d'avion à réaction, de motocyclette, ou même le thème musical du film Apocalypse Now. Tous ces sons, dit EVTones, afin de «sauver la planète, les piétons et les pitous», oui, les pitous, parce que les animaux domestiques aussi peuvent se faire écraser.

Pour éviter que les gens distraits ou sourds se fassent happer, l'industrie automobile envisage de doter les voitures électriques de bruits synthétisés. Ce qui n'est pas rassurant, c'est que certains constructeurs travaillent avec les concepteurs d'effets spéciaux sonores de Hollywood pour créer des sonorités nouvelles qui seraient, elles aussi, téléchargeables, exactement comme des sonneries de cellulaire. La variété pourrait être infinie.

Source : New York Times

Opel : Berlin attend toujours des nouvelles de GM

Le gouvernement allemand attend toujours que General Motors se manifeste après lui avoir envoyé un courrier demandant une décision rapide sur le sort de sa filiale européenne Opel. L'Allemagne ne cache plus son irritation face à General Motors, qui vient de repousser jusqu'au 3 novembre au moins la signature du contrat de vente de ses marques européennes Opel/Vauxhall à l'équipementier canadien Magna, une transaction réclamée par Berlin.

Le gouvernement allemand a besoin que General Motors réponde à son courrier en assurant que les négociations sur Opel n'ont pas été biaisées par des considérations politiques. La Commission européenne s'est donné lundi jusqu'au 27 novembre pour s'assurer que l'Allemagne n'a pas conditionné la lourde aide publique qu'elle s'apprête à verser pour la restructuration d'Opel au choix de son candidat favori pour le rachat, c'est-à-dire Magna. Magna et Sberbank ont transmis leur dossier jeudi à la Commission, qui doit maintenant décider si elle donne son feu vert à la fusion, avec ou sans conditions, ou si elle ouvre une enquête approfondie.

Source : Reuters

Audi change de nom pour la E-Tron

Audi semble avoir enfin décidé de changer l'étrange nom qu'elle avait donné à son prototype électrique, l'E-Tron. Apparemment, l'E-Tron portera le nom inoffensif de R4 quand il entrera en production, d'ici deux ans. L'E-Tron avait été dévoilé au Salon de l'auto de Francfort en septembre dernier, déclenchant un fou rire généralisé dans tous les pays francophones du monde.

Le prototype montré à Francfort est mû par quatre moteurs-roues électrique, chacun générant une puissance de 313 chevaux. La voiture est bloquée à 200 km/h pour optimiser son rayon d'action, qui est de 248 km par charge. Audi a laissé savoir sans tambour ni trompette que sa voiture serait sans doute renommée «R4» et insérée dans sa gamme de voitures entre la TT et la R8.

Audi n'est pas le seul constructeur automobile à avoir eu de la malchance avec ses noms. Il y a bien sûr l'extraordinaire Buick Lacrosse qui fait maintenant parti du paysage automobile Canadien. Nous penserons au sport national des canadiens et non à l’activité en solitaire quand vient le moment de parler du modèle

Citroën Si crosseur

Mais les francophones ne donnent pas leur place non plus. Avec leur 4x4 C-Crosser, ou comme disent les Français SI Crosseur, on se demande comment Citroën fait pour en vendre en France.

Source : La Presse

Ford suspend sa production à son usine d'Oakville, en Ontario

Ford du Canada suspendra pour une semaine la production automobile de son usine d'Oakville, en Ontario, à partir de lundi, en raison d'une pénurie de pièces, a annoncé vendredi un porte-parole du syndicat du constructeur automobile.

Environ 3000 personnes travaillent à cette usine située à l'ouest de Toronto, qui produit les modèles Ford Edge, Ford Flex et Lincoln MKX.

Le président de la section 707 du syndicat des Travailleurs canadiens de l'automobile (TCA), Gary Beck, a indiqué que cet arrêt de production était quelque peu inquiétant. Les employés espèrent retourner au travail rapidement, a-t-il ajouté.

"Nous avons fait des heures supplémentaires pour compenser des pertes de production. Nous ne souhaitons pas que nos membres soient mis à pied à l'approche de Noël."

M. Beck dit qu'il s'attendait à ce que Ford prenne une semaine pour régler ses problèmes d'approvisionnement de pièces en provenance de l'étranger.

Par ailleurs, les TCA et Ford se préparent à reprendre leurs négociations contractuelles lundi.

Source : Presse Canadienne

Organisations: Porsche, Opel, Université Concordia La Presse General Motors EVTones Google Commission européenne Sberbank Ford Syndicat des Travailleurs canadiens

Lieux géographiques: Hollywood, Berlin, Allemagne Francfort Oakville France Ontario Toronto

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires