L’art du toilettage selon Christine Monette

Marie-Pierre
Marie-Pierre Gervais
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Christine Monette est une passionnée des animaux. Si bien qu'elle décide d'en faire son métier. En 1985, elle ouvre son salon d'esthétique et toilettage, Entre Canins et Félins, à Repentigny. Si l'entreprise a débuté tranquillement, elle a su se forger une réputation de confiance et gagner une clientèle à l'aube de ses 30 ans en affaires. « Aujourd'hui, on compte parmi notre clientèle, des clients de troisième génération qui viennent faire toiletter leur animal là où leurs parents le faisaient avant eux », précise la propriétaire.

Entre Canins et Félins offre des services de toilettage complet, de tonte, de garderie et un côté boutique où on y trouve de la nourriture, ainsi que quelques jouets et accessoires. « Nous sommes parmi les seuls salons d’esthétique pour animaux à offrir le transport de l’animal entre la résidence et le salon lorsque les propriétaires n’ont pas de voiture ou qu’ils manquent de temps », explique Mme Monette.

L’art du toilettage

Au fil des ans, les besoins en toilettage ont changé. Christine Monette explique que ces changements sont principalement dus au fait que la majorité des chiens aujourd’hui sont des chiens de maison, comparativement à avant, où les animaux demeuraient à l’extérieur.

« Maintenant qu’on garde les chiens dans nos maisons, la fréquence des toilettages augmente afin d’enlever les odeurs indésirables », précise Mme Monette. De plus, elle remarque que les gens dépensent plus de nos jours pour l’achat d’accessoires et de soins vétérinaire. « Les gens aiment que leur animal soit coquet et ils en prennent davantage soin », précise la propriétaire.

Pour Christine Monette et son équipe, le toilettage est un art. « Nous nous sommes perfectionnés dans plusieurs styles de coupe. Chaque chien a son style à lui pour améliorer sa race, sa propre coupe et mise en plis, explique-t-elle en riant. Les coupes n’évoluent pas nécessairement, mais on peut adapter le style de l’animal à la demande de son maître. On peut déguiser un Shih-Tzu en Schnauzer si on le veut », illustre-t-elle.

Le défi du toilettage selon Christine Monette est de rendre le chien à l’aise durant le traitement. « Certains chiens démontrent beaucoup d’anxiété, de stress et d’agressivité durant l’intervention des conseillers canins. Certains trucs existent pour amener l’animal à être plus en confiance », poursuit Mme Monette.

« On peut comparer le « T-Touch » avec la réflexologie. Ce traitement calme l’animal et le met en confiance (…) » -Christine Monette

Parmi les moyens existants pour calmer les animaux, il existe une technique appelée « T-Touch » qui se veut bénéfique pour améliorer leur confort. « On peut comparer le « T-Touch » avec la réflexologie. Ce traitement calme l’animal et le met en confiance. Nous n’observons pas une réponse instantanée, mais après quelques mois, nous pouvons voir les résultats », ajoute la propriétaire.

Mentalité de consommation

Christine Monette déplore que la mentalité de consommation ait atteint le monde des animaux de compagnie. « Les gens adoptent des animaux sans prendre conscience de la responsabilité que cela implique. On pense que ce sera facile et beau, mais quand ça devient trop compliqué ou que ça ne se passe pas comme on l’avait prévu, on s’en débarrasse », dit-elle.

Selon la spécialiste, le maître doit consacrer au minimum un an pour bien dresser son animal. « Il faut leur donner du temps et surtout ne pas hésiter à prendre des conseils auprès de personnes ressources pour bien élever son chien. Un animal ce n’est pas un enfant, mais il faut lui aussi l’élever pour lui donner la chance de devenir un compagnon agréable », conclut Christine Monette.

Lieux géographiques: Repentigny

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires