L'équipe Picard-Trépanier veut offrir une administration à la hauteur de Saint-Sulpice

Geneviève
Geneviève Geoffroy
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Si Gilbert Picard et Manon Trépanier ont décidé de faire le saut en politique à l’occasion des élections partielles de Saint-Sulpice, qui se tiendront le 28 octobre, c’est parce qu’ils ont les mêmes priorités pour les citoyens de Saint-Sulpice, explique-t-il à l’occasion d’une visite dans les bureaux de TC Media.

Gilbert Picard et Manon Trépanier brigueront les élections à titre d'équipe

Pour les deux candidats qui brigueront à titre d’équipe – lui au poste de maire et elle à celui de conseillère -, il importe de souligner qu’ils désirent faire une campagne positive et qu’ils ne comptent pas baser leurs engagements sur les décisions des élus actuels. « Je ne mets pas la faute sur l’équipe de feu Jean Gendron et je ne désire en aucun cas formuler des attaques contre les conseillers. Nous nous présentons pour les postes de maire et de conseiller, point final », commente Gilbert Picard.

Bâtir un lien de confiance

La ligne directrice de l’équipe Picard-Trépanier consiste à rétablir le lien de confiance entre les élus et la population. « Il est évident que, lorsqu’il y a des manifestations et un vote de “censure” lors d’une séance du conseil, le lien de confiance qui unit les citoyens et les élus est brisé », commente Manon Trépanier.

Pour ce faire, les deux candidats à la retraite s’engagent à poser des gestes concrets pour rétablir cette confiance, des gestes qui se détaillent en trois principaux engagements.

Ils désirent d’abord « assainir le milieu de travail » en priorisant le dossier des employés de la voirie et du service d’incendie, dont il a été le directeur pendant 16 ans. « Nous voulons régler une fois pour toutes les multiples griefs qui opposent les employés et la municipalité par l’entremise de rencontres personnalisées », explique Gilbert Picard.

Comme deuxième engagement, l’équipe Picard-Trépanier explique qu’elle s’appliquerait à une saine gestion administrative des finances de la municipalité notamment en ne déclarant pas d’augmentation de rémunération si elle est élue et surtout en s’efforçant de prémunir le plus possible les contribuables contre de nouvelles augmentations de taxes.

Une tâche que Gilbert Picard et Manon Trépanier estiment être largement en mesure de combler puisque cette dernière a travaillé longtemps pour le mouvement Desjardins en tant que gestionnaire dans les milieux des ressources humaines et de la planification financière et que M Picard était inspecteur-enquêteur pour le gouvernement provincial.

« Dans la région, nous sommes une des municipalités avec le plus bas taux d’imposition et nous ferons en sorte que cela demeure », explique Gilbert Picard.

Augmenter les services

L’offre de services par la municipalité aux citoyens préoccupe aussi l’équipe Picard-Trépanier qui soutient qu’elle est en ce moment insuffisante.

Pour remédier à cette « lacune », ils désirent développer des activités culturelles et de loisir pour diminuer le recours aux services des municipalités voisines. « De ce fait, les citoyens pourraient éviter les frais d’inscription imposés par les municipalités voisines », mentionne Manon Trépanier, qui souligne que la municipalité a abandonné plusieurs services au fil des ans.

 

« Nous avons un terrain de baseball à Saint-Sulpice, mais pas d’équipe », fait remarquer Gilbert Picard. Pour les deux candidats, développer le secteur des activités permettrait de faire d’une pierre deux coups en réduisant les coûts d’inscription pour les citoyens tout en diversifiant l’offre. Des cours de voile au quai municipal, des cours de danse, des pistes de ski de randonnée et de raquettes à neige font partie des activités envisagées.

Toujours dans l’optique d’augmenter les services à la population, l’équipe mentionne qu’elle portera une oreille attentive aux projets et aux revendications des citoyens et qu’elle planchera à en faire une analyse sérieuse en donnant pour exemple le quai municipal : « nous travaillerions à la mise en place d’un système de vignette pour que l’utilisation du quai soit réservée en priorité aux résidants. »

Organisations: L’

Lieux géographiques: Saint-Sulpice

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires