Vallières, « on va l’aimer encore » au FESTIFILM 2012

Olivia
Olivia Nguonly
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Une chance unique pour les jeunes de réaliser son prochain clip

Pour la 11e édition du FESTIFILM, le plus grand concours de courts métrages pour les jeunes du secondaire au Québec, les organisateurs de l’événement ont conquis un artiste de taille : Vincent Vallières. En collaboration avec la maison de production Synop6, qui a un pied-à-terre à Joliette et Repentigny, les lauréats du grand prix du jury auront la chance de réaliser le prochain vidéoclip de celui qui a remporté le titre de Chanson populaire de l’année avec son merveilleux « On va s’aimer encore » au Gala ADISQ 2011.

« Quand Steeve Simard (président de Synop6) a décidé de fonder le FESTIFILM en décembre 1999, il avait pour but de faire connaître le cinéma aux jeunes de niveau secondaire et leur donner la chance de faire des films maison », explique Martin Fafard, vice-président.

Cette année, plus de 5 000 $ seront remis en bourses à l’équipe gagnante, qui profitera de l’encadrement d’une équipe professionnelle pour réaliser ce projet durant la période estivale. Les jeunes travailleront à partir de leurs idées avec l’artiste et le réalisateur lors de l’élaboration du scénario. Ils participeront au tournage en utilisant les caméras, dirigeant l’équipe et en touchant tous les postes de production durant les journées de tournage. Le projet se terminera avec un lancement dans les médias du clip et l’équipe sera invitée à participer à sa promotion.

Après Yann Perreau… Vincent Vallières!

Lors de l’édition précédente du concours, c’est l’artiste Yann Perreau qui a vu son vidéoclip Conduis-moi tomber sous l’inspiration créatrice d’Alexandre Laporte, Kim Bourdage, Julie Champagne-Durand et Josée Marchand, élèves à l’école secondaire de l’Érablière de Saint-Félix-de-Valois. « Le tournage s’est déroulé à l’auberge du Vieux Moulin de Sainte-Émélie-de-l’Énergie dans Lanaudière et ce sont les jeunes qui ont eu l’idée de mettre le piano dans l’eau », se souvient Martin Fafard.

Cette année, les organisateurs de l’événement ont consulté les anciens participants afin de déterminer quel artiste québécois serait susceptible d’inspirer les jeunes : « C’est le nom de Vincent Vallières qui est ressorti. Steeve l’a contacté et lui a proposé le concept du FESTIFILM. Il a accepté en mentionnant qu’il était honoré qu’on ait pensé à lui », affirme le vice-président de Synop6.

Il souligne aussi qu’il a observé que plusieurs des anciens participants au concours ont poursuivi leurs études postsecondaires dans le milieu du septième art. « Leur participation au FESTIFILM leur a permis de se familiariser avec le cinéma et d’arriver au cégep ou à l’université avec une bonne base dans ce domaine », ajoute Martin Fafard.

Comment participer au FESTIFILM?

- Inscrivez votre école au concours en remplissant d’adhésion au Concours FESTIFILM pour l’année 2011-2012 avant le 29 février 2012

- Trouvez votre formateur ou prenez les formations à la carte de FESTIFILM

- Formez des équipes de 2 à 7 personnes

- Produisez des courts métrages d’une durée de 3 à 8 minutes

- Remettre le film gagnant de votre école avant le 1er mai 2012

- Participez à la Grande finale en juin 2012

- Pour plus d’information : www.festifilm.com ou 450-759-1201 poste 223.

Pour visionner l’invitation de Vallières à participer au FESTIFILM, on consulte le lien suivant : www.vimeo.com/35964640.

Organisations: Titre de Chanson populaire, ADISQ, Josée Marchand Vieux Moulin de Sainte-Émélie-de-l’Énergie école au concours

Lieux géographiques: Québec, Joliette, Repentigny

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires