Be Astronaut décolle et s’envole

Valérie
Valérie Houle
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Le vendredi 6 juillet, laissez-vous porter par le groupe rock Be Astronaut, qui offrira une performance qui vous fera décoller de la réalité puisque le band lanaudois sera de la partie à la journée 100 % ados de Mon Festival, le festival culturel pour les familles et les ados.

Pour le groupe, composé de Guillaume Théroux à la voix, Pascal Beauregard à la batterie et Louis St-Onge à la basse, jouer devant des adolescents est une première expérience qu’ils attendent avec impatience.

« On n’a jamais joué devant un jeune public, habituellement nous nous produisons devant un public plus mature, explique Guillaume Théroux. J’ai hâte de voir, c’est complètement inconnu pour nous et c’est un peu stressant. Je me souviens, quand j’étais ado, juste de voir un show, peu importe de quoi, ça m’excitait. J’espère qu’on aura le même effet sur les jeunes. »

Be Astronaut maintient avoir un goût rock, agrémenté d’indie et d’alternatif. « On se fait parfois dire que notre son ressemble à Rush, Rage Against The Machine, Billy Talent et même Iron Maiden », compare le chanteur. Le groupe désire se démarquer par sa propre saveur. « Aujourd’hui, on nous reconnaît, mais pour bien saisir l’essence du groupe, il faut nous voir plus que de nous écouter », indique le musicien.

Une histoire en constante évolution

Anciens du Collège de l’Assomption, le batteur et le chanteur ont commencé à jouer ensemble dès leur adolescence, il y a quelques années. « On faisait des spectacles au Collège puis on a décidé, lors d’un banal après-midi, de faire une toune. En l’écoutant, on a tombé sur les fesses, on était surpris du résultat », confie Guillaume Théroux.

Be Astronaut s’est donc muni de réacteurs et a pris son envol. En février 2010, le groupe enregistre quatre chansons en studio. Leur frénésie créatrice continue, malgré le changement de bassiste entre temps. « On a décidé de s’investir à fond dans notre musique, malgré nos emplois très prenants », avoue le chanteur.

Leur but ultime? Que leur musique devienne leur métier, si la chance se présente à eux. « Quand tu manques de budget et de temps, les chansons ne sont pas nécessairement parfaites, on a bien l’intention de remédier à ça. »

C’est pourquoi ces derniers temps, non seulement Be Astronaut parcoure les petites salles montréalaises et les festivals de la région, mais le groupe passe aussi beaucoup de temps en studio d’enregistrement afin de présenter leurs nouvelles chansons. « Cet été, on se consacre à la réalisation, on a commencé il y a quelques semaines et le résultat est assez impressionnant, on va présenter quelque chose de tangible », s’enthousiasme Guillaume Théroux.

Leurs nouvelles mélodies pourront aussi être entendues lors de Mon Festival le 6 juillet prochain, à 20h15. « On sait que ça vaut quelque chose, on constate que ça commence à marcher », souligne le musicien avec conviction. La preuve, le groupe s’est produit sur la chaîne MusiquePlus le lundi 18 juin à l’émission 3-4.Ce à quoi on peut s’attendre le 6 juillet à l’île Lebel? « De l’entertainment, de l’énergie et du rock à 100 % Be Astronaut dès la première chanson. »

Organisations: Groupe rock Be Astronaut, Rage Against The Machine, Collège de l’Assomption

Lieux géographiques: île Lebel

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires