Pierre Flynn reçoit « à la bonne franquette »

Valérie
Valérie Houle
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Ce n’est pas la première fois que l’auteur-compositeur-interprète, Pierre Flynn, est de passage à L’Assomption. Toutefois, ce sera la première fois qu’il foulera les planches de la scène du bistro L’Ange Cornu, les 6 et 7 juillet prochain, à 21h. L’artiste assure qu’il est bien impatient de jouer dans cette ambiance « relax à la formule intéressante. »

En étant seul sur scène avec ses instruments, Pierre Flynn affirme que la scène de L’Ange Cornu est tout à fait indiquée pour le genre de spectacle qu’il veut offrir. « Je veux rencontrer les gens en toute intimité, leur donner des nouvelles de moi, à la bonne franquette », confie-t-il en entrevue téléphonique.

Accompagné de sa guitare et de son piano, Pierre Flynn voit le fait d’être polyvalent et indépendant sur scène comme un défi stimulant. « Je dois me concentrer à interpréter mes pièces autant avec ma voix qu’avec mes instruments, tout en gardant les émotions de mes chansons… et je crois que j’y arrive », rassure Pierre Flynn.

Du nouveau à l’horizon

Les fans de l’ancien membre du groupe Octobre doivent s'estimer chanceux de pouvoir profiter d’un spectacle entier de Pierre Flynn, puisque ce dernier n’avait pas prévu faire une tournée avant de se consacrer à l’écriture d’un nouvel album. « Lors d’un court spectacle à l’heure de l’apéritif l’automne dernier à Sorel, ça a commencé à me tenter plus, puis j’ai décidé d’aller rencontrer les gens un peu partout », maintient l’auteur-compositeur-interprète.

Dès l’hiver prochain, Pierre Flynn compte entrer en studio afin d’y enregistrer un tout nouvel album, un projet qu’il caresse depuis longtemps. « Je n’ai pas fait de nouvelles chansons depuis 10 ans, avoue-t-il. Je ne suis pas fier, mais je m’y mets sérieusement. J’ai fait des trucs intéressants, comme 12 hommes rapaillés, chanté avec Renée Martel, mais je n’ai pas écrit. »

Il compte tout de même, lors de son spectacle à L’Ange Cornu, essayé quelques chansons qu’il a commencé à construire. « Je veux jauger la connexion des gens avec mes chansons, je veux créer un contact émotionnel et que l’intérêt ne baisse pas. »

Approfondissement

L’auteur-compositeur-interprète est conscient que même s’il reste lui-même dans ses chansons, elles ne sont plus les mêmes qu’à ses débuts, dans les années 1970. « Depuis Octobre, on peut constater une bonne différence d’un album à l’autre, je crois qu’il y a un certain approfondissement de mes textes. »

Pierre Flynn confirme que lui aussi a changé, avec le temps. « J’ai beaucoup plus de plaisir à chanter maintenant qu’à 25 ans, dit-il. Avant, j’étais un musicien qui chantait et maintenant, j’ai l’impression de plus habiter ma voix. »

Cette voix, Pierre Flynn veut continuer à la diffuser, à s’en servir pour faire vivre des émotions aux autres, comme il en vit lorsqu’il écrit ou chante. « Pour moi, c’est super important de livrer quelque chose d’intérieur en moi aux autres. Dans la vie, je suis un enfant timide, je suis davantage effacé et à l’écoute, mais je prends ma revanche en chanson, ça donne un sens à ma vie depuis que j’ai 19 ans. Je ne ferais pas d’autre métier », conclut l’auteur-compositeur-interprète.

Lieux géographiques: L’Assomption, Sorel

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires