Lancement des « Drôles de mercredis » au Monte Carlo

Marie-Pierre
Marie-Pierre Gervais
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Une formule de souper-spectacle qui dilate la rate

Les « Drôles de mercredis » au restaurant Le Monte Carlo ont officiellement débuté le 27 juin. C’est devant une salle comble de 140 personnes que le magicien-mentaliste, Patrick Kuffs, a ouvert le bal avec son spectacle « Prestidigicomik ». En première partie, Stéphane Bourgoin prépare l’ambiance magique en étonnant le public par sa micromagie aux tables. Depuis presque 15 ans, ces deux collaborateurs travaillent ensemble sur différents projets. Dans le cadre des « Drôles de mercredis », ils ont six représentations au programme.

Patrick Kuffs, ouvre le bal des « Drôles de mercredis » au Monte Carlo. Ces soirées sont prévues jusqu’au 12 septembre, mais la formule pourrait se poursuivre jusqu’aux Fêtes.

« Je trouvais qu’il n’y avait pas beaucoup de choses à faire le mercredi soir dans le coin. J’ai donc eu l’idée de lancer "Les Drôles de mercredis", une formule simple et efficace qui offre des spectacles de qualité à petits prix, explique Stéphane Chassé, propriétaire du restaurant. C’est une belle mise en bouche de la fin de semaine, et une occasion de relaxer en milieu de semaine. » Les « Drôles de mercredis » sont prévus jusqu’au 12 septembre au restaurant le Monte Carlo, mais la formule pourrait peut-être se poursuivre jusqu’aux Fêtes.

Les « Drôles de mercredis » reprennent un peu la formule des soupers-spectacles du vendredi au restaurant, à l’exception que ce sont des spectacles d’humour. La différence : le menu et la durée des spectacles qui sont de 75 minutes. « Nous vous réservons de belles surprises qui sortent de l’ordinaire pour l’été », lance M. Chassé.

Patrick Kuffs et Stéphane Bourgoin

Pour son spectacle « Prestidigicomik », Patrick Kuffs a retravaillé ses numéros à la sauce K. « C’est avant tout un spectacle d’humour enrobé de magie. C’est surprenant. Il faut faire attention, car parfois, je vais vous surprendre plus que vous ne vous attendiez. C’est la force que j’ai avec l’humour. On oublie qu’on est en train de se faire passer un tour de magie », précise le magicien-mentaliste.

Son numéro préféré, est celui avec l’arbalète, le dernier numéro de son spectacle présenté au Monte Carlo. « Ça m’a pris quinze ans pour le compléter, avec l’aide de Stéphane. Je sais que c’est un bon numéro, car les autres magiciens veulent me le voler. C’est un bon indicateur, dit-il en riant. C’est le tour de cartes le plus irresponsable du monde. »

Stéphane Bourgoin a toujours été passionné par la magie. « Depuis que j’ai neuf ans, je dis que je serais magicien. La magie, c’est quelque chose qu’on a en nous », confie-t-il. Stéphane Bourgoin travaille présentement surtout comme consultant pour d’autres magiciens, dont le populaire Luc Langevin. « Je travaille présentement sur son spectacle de scène prévu pour 2013, et je fais aussi beaucoup de spectacles corporatifs », ajoute-t-il.

Les deux acolytes s’entendent pour dire que la magie, c’est une question d’intuition. « Stéphane et moi, nous sommes chanceux, car nous sommes des créateurs. Nous créons nos propres tours de magie. On ne peut pas reprendre de tours, à moins de leur donner une touche personnelle », dit Patrick Kuffs.

Présentement, ils travaillent ensemble sur un projet magiecomik.tv, qui présente tous les vendredis un tour de magie muet, sous un format web. Ils en sont à leur 26e semaine.

La magie pour adulte

La magie est encore boudée au Québec, et est encore associée aux enfants, selon Patrick Kuffs. « Il n’y a pas grand place pour la magie pour les adultes, mais on travaille fort là-dessus. Contrairement à ce qu’on pense, plus tu es intelligent, plus tu peux apprécier la magie. Je ne dis pas que les enfants ne sont pas intelligents, mais eux, ils apprécient le visuel de la magie et non l’intellect. En magie, l’intellect est très important parce qu’on réussit à faire douter quelqu’un d’intelligent de ce qu’il peut concevoir dans sa tête », expose-t-il.

Pour Stéphane Bourgoin, ce qui est intéressant dans la magie, c’est que ça nous ramène à la première émotion de l’humain : l’émerveillement. « La magie nous fait revivre cette émotion. Ce n’est pas une question d’intelligence. Le fait de savoir que ça ne se peut pas, mais de donner tout de même l’illusion que ça se peut, c’est ce qui crée l’émerveillement. Et c’est ce qui nous attire dans notre métier. »

Sortie de sacoches

Nouveauté au restaurant Le Monte Carlo : les jeudis « Sortie de sacoches ». Ces soirées conçues pour les femmes permettent à la gent féminine de discuter entre elles, autour d’un repas, des sujets qui intéressent les filles. Une équipe de professionnelles de la beauté sera sur place pour conseiller et répondre aux questions des dames. Chaque semaine aura une thématique différente.

Pour connaître la programmation des « Drôles de mercredis », et les thématiques des jeudis « Sortie de sacoches »: visiter le www.lemontecarlo.com.

Lieux géographiques: Monte Carlo, Québec

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires