La nouvelle « country girl » du Canada de passage à L’Assomption

Valérie
Valérie Houle
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Andrée Watters en spectacle le 2 novembre au THC

Plus expérimentée, plus mature, plus passionnée, plus déterminée, plus country que jamais. Andrée Watters se présente sous un nouveau jour, celui du country, et présentera les fruits de sa passion durant la soirée du 2 novembre au Théâtre Hector-Charland.

L’album <@BVi>country rock<@$p> francophone d’Andrée Watters en en nomination au gala de l’ADISQ pour l’album country de l’année, tout comme l’artiste elle-même dans la catégorie interprète féminine de l’année.

En 2011, André Watters lance son premier opus country, Country rock, composé de chansons originales et où elle agit en tant qu’auteur-compositeur-interprète francophone. Puis, en 2012, elle lance un nouvel album, qui inclut cette fois-ci des covers anglophones de différents succès internationaux country, tels que des chansons de Sheryl Crow ou Shania Twain. C’est un amalgame de ces deux albums qu’interprétera sur scène Andrée Watters lors de son spectacle, afin que tous se reconnaissent.

« C’est une soirée pour tous, affirme-t-elle au téléphone. Qu’on soit amateur de country ou pas, je chanterai plusieurs chansons connues, en plus des chansons francophones de mon album. » Elle n’hésite pas à avouer que ce spectacle est plutôt biographique. « Je raconte un paquet d’anecdotes, des rencontres que j’ai faites, le tout avec beaucoup d’humour », confie l’artiste.

Le country dans le sang

Celle qui a grandi avec de la musique country américaine, en trame de fond de sa vie, ne pouvait faire autrement que de faire ressortir ses racines profondément ancrées.

« Mon spectacle n’est pas à mille lieues de ce que j’ai fait auparavant, puisque j’ai la même énergie et la même intensité. Mais ça a changé sur le plan de l’instrumentation. J’étais un peu tannée de la guitare électrique, j’ai vieilli et j’étais rendue ailleurs; c’était donc tout naturel pour moi d’aller vers le style country puisque j’en écoute depuis des années. »

Désirant se renouveler, Andrée Watters est consciente qu’elle a pris un grand risque en choisissant la branche country, mais que cela s’imposait. « Au bout d’une dizaine d’années de carrière, on a besoin de surprendre si on veut que les gens continuent à s’intéresser à nous, partage l’auteur-compositeur-interprète. Il y a tellement de beaux projets et de bons artistes au Québec, on ne peut se permettre de toujours présenter la même chose, il faut que les gens nous voient différemment. On n’a pas le choix de se renouveler pour donner le goût aux gens de voir de nouvelles choses et j’ai choisi le country. »

Musique idéalisée, musique risquée

Andrée Watters croit fermement qu’il y a de plus en plus de place pour le country au Québec. « Le country est hyper répandu, mais dans un monde parallèle », image la chanteuse.

« Je veux redonner les lettres de noblesse au country parce que ce style de musique a sa place. À l’instar de ce qu’a dit récemment Paul Daraîche (icône du country québécois), elle se rend compte qu’il y a de plus en plus d’artistes québécois qui font leur coming out country, étant donné que ce style fait partie de la culture québécoise. « On n’a pas le choix d’avouer sa passion quand ça coule dans nos veines. On ne s’invente pas fan de country du jour au lendemain. C’est important que les artistes se rassemblent et s’unissent afin de faire voir la variété dans le country. Il ne s’agit pas seulement de parler de son cheval et de la petite maison dans la vallée. »

Pourtant, c’était la seule voix qui s’imposait à l’artiste, qui se reconnaît personnellement dans ce style. « La musique country est une musique près des gens, terre à terre, qui convient aux gens qui aiment le monde et faire de la route. Avec le country, je me dévoile davantage, je parle de moi, de mes histoires, de ma vie au quotidien, avec des images claires et précises. La fille que vous voyez dans la rue, c’est la même que vous voyez en spectacle. »

Lieux géographiques: Canada, L’Assomption, Québec

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires