Raffy met le feu aux planches

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Geneviève Geoffroy

Accompagnés de leurs instruments, Martin, Marc-André, Banane et Raffy ont littéralement mis le feu aux planches de la scène principale au Festival SORTIR Lanaudière et la foule était au rendez-vous.

Tout au long du spectacle, le groupe et les spectateurs ne faisaient presqu’un alors que les musiciens interpellaient régulièrement le public, plus spécialement pour leur version funk-rock de la populaire chanson I’m sexy and I know it, qu’ils ont repris à la saveur de Si tu aimes le soleil.

« Pour nous, un show, c’est un échange, explique Marc-André, le guitariste de la formation. On n’est pas juste un band, le public doit faire partie de nous et vice-versa : c’est important de les faire chanter, danser et crier. »

D'abord connu en tant que groupe de reprises de chansons populaires, c’est après avoir gagné le concours Un band recherché de Musique Plus, en 2011, que les quatre anciens étudiants en musique du Collège Lionel-Groulx ont commencé à écrire leurs propres chansons, aux sonorités diverses, mélangeant à la fois le « jazz fusion, le funk, le reggae et le punk-ska ».

«Nous avons tous nos préférences, nous essayons donc, autant que possible, que tout le monde y trouve son compte dans le groupe», raconte la chanteuse du groupe Raffy. En effet, la démocratie est toujours de mise dans les choix du groupe et chacun, à sa manière, a son propre moment de gloire sur scène, ce qui est assez inusité dans ce genre de formation.

Préserver son cœur d’enfant

Lorsqu’on entend le nom du groupe, qui également le surnom de la chanteuse, impossible de ne pas penser à un personnage de dessins animés et il semblerait que notre cerveau ait presque entendu juste. « Raffy vient de notre enfance. Il fait allusion au singe Raffiki dans le Roi Lion », révèle le groupe pour lequel, préserver son cœur d’enfant est une prérogative de tous les jours. Parlant de cœur d’enfant, c’est également le thème de leur nouveau single, Pourquoi fuir mon délire, que les spectateurs ont eu l’occasion d’entendre en primeur puisqu’il ne sera sur les ondes radio que plus tard cet été. Ramener l’ère des « bands »

Les quatre jeunes gens déplorent que les adolescents d’aujourd’hui soient moins confrontés que leurs aïeux aux « bands rock ». « C’est un peu ce que dénonce notre premier disque, Le Faux est à la mode. Avec l’ère des DJ et de la musique électronique, les nouvelles générations savent de moins en moins ce qu’est l’esprit d’un spectacle d’un groupe de musique. » Le groupe Raffy s’est donc donné pour mission de ramener l’ère des « bands » dans l’air du temps, à l’image des Colocs dans les années 1990 et, peut-être même, d’aller faire un tour en Europe, un de ces quatre.

Raffy sera en spectacle sur les plaines pour les festivités de la Saint-Jean Baptiste. « Nous ne sommes pas stressés, on a hâte de faire le party avec les milliers de québécois qui seront présents sur les plaines. »

Organisations: Groupe Raffy, Groupe de reprises, Collège Lionel-Groulx Groupe de musique

Lieux géographiques: Europe

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires