Meurtre de Salvatore Montagna : un des coaccusés pourrait être remis en liberté

Geneviève
Geneviève Geoffroy
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

C’est demain que la demande de remise en liberté de Vittorio Mirachi, 34 ans, sera entendu au palais de justice de Joliette.
Les procureurs de la Cour Supérieure s’opposeront les 19, 20 et 21 septembre à l’avocat de Vittorio Mirachi, Edward Greenspan, avocat criminaliste réputé de la région de Toronto.

Ce dernier, connu à travers le Canada, est considéré tel un spécialiste des droits et libertés. Il a représenté, par le passé, Conrad Black ainsi que Robert Latimer, ce père qui avait mis fin aux jours de sa fille lourdement handicapée.

Vittorio Mirachi est présentement détenu au centre de détention provincial de Rivière des Prairies depuis son arrestation en décembre dernier et aimerait bien être remis en liberté en attendant de savoir s’il y aura procès ou non.

Considéré comme le bras droit de Reynald Desjardins et tel un « homme d’affaires » - il aurait été impliqué dans le prêt d'argent, la revente de biens immobiliers et plusieurs entreprises et commerces-, Vittorio Mirachi n’avait pas d’antécédents criminels avant cette arrestation.

Rappelons que ce dernier est coaccusé de meurtre prémédité et d’avoir comploté le meurtre de Salvatore Montagna avec Raynald Desjardins, Felice Racaniello, Calogero Millioto ainsi que Jack Simpson.

En ce qui concerne ces accusations, les procédures, fastidieuses, en sont toujours à l’étape de l'enquête préliminaire qui devrait déterminer s'il y a suffisamment d'éléments de preuve pour que les cinq accusés puissent être cités pour un éventuel procès.

À cet effet, notons l’audience prévue le 14 septembre dernier, date butoir émise par la juge Vincent pour que la Couronne remette à la défense la totalité de la preuve concernant des conversations via téléphones intelligents de type BlackBerry, a été remise au 4 octobre.

L’avocat de Reynald Desjardins, Me Labelle, a demandé à la juge Bourque de remettre sa requête de divulgation de la preuve, la Couronne n’ayant pas encore transmis tous les documents demandés par les avocats de la défense et ce, malgré un avertissement sévère de la juge Vincent lors de la dernière audience.

Rappel des faits

Salvatore Montagna, qui aurait pu être le successeur de Rizzuto à la tête de la mafia italienne, a été tué le 24 novembre 2011 à Charlemagne près d’une résidence appartenant à un des suspects.

Raynald Desjardins, l’ancien bras droit du parrain de la mafia italienne montréalaise Vito Rizzuto, avait été la cible d’un attentat raté le 16 septembre dernier à Laval. Selon l’acte d’accusation, c’est le 16 septembre qu’a commencé le complot pour le meurtre de Salvatore Montagna.

Organisations: Cour Supérieure

Lieux géographiques: Joliette.Les, Région de Toronto, Canada Rivière des Prairies La Couronne Charlemagne Laval

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires