Les femmes en marche pour « faire autrement »

Francine
Francine Rainville
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Les femmes se battent mais pas seulement pour elles mais pour toute la société. Une fois de plus, elles vont prendre d’assaut la rue durant les prochains mois pour se faire entendre et le point culminant sera la marche mondiale le 17 octobre prochain.

Il faut que tous se rassemblent autour de ces femmes qui ne réclament que justice sociale. Sept revendications sont au programme et personne ne peut être contre de telles revendications. Augmentation du salaire minimum à 10,66 $ de l’heure et abolition des catégories (apte et inapte au travail) à l’aide sociale - actuellement peu d’emplois à plein temps sur le marché du travail, lutte contre la violence faite envers les femmes comme « outil de contrôle du corps des femmes » (réclamation d’une loi pour légiférer la pratique publicitaire), maintien et consolidation des services d’avortement gratuits offerts par les réseaux publics et communautaires, signature de la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones, fin de la privatisation des services publics et du bien commun, retrait immédiat des troupes canadiennes en Afghanistan, interdiction d’effectuer du recrutement militaire dans les établissements d’enseignement.

Dimanche, 8 mars, Journée internationale de la femme, a eu lieu le lancement national de cette marche mondiale. Grâce à la Table de concertation des groupes de femmes de Lanaudière, des activités se tiendront dans la région d’ici la date fatidique. Il faut appuyer ces démarches qui rendront justice aux femmes et qui bénéficieront à toute la population. Elles nous permettront d’avoir une vie meilleure.

Première étape à franchir pour y arriver : sensibiliser les députés à l’importance de répondre à ces demandes. Que les femmes qui siègent, tant au fédéral qu’au provincial, n’oublient pas qu’elles peuvent faire la différence. Il faut absolument écouter la voix des femmes « pour vivre autrement et vivre sainement ».

Organisations: Nations Unies

Lieux géographiques: Afghanistan

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires

Derniers commentaires

  • Monique Forest
    18 mai 2010 - 09:10

    Les femmes font des marches quinquennales depuis 1990 pour se faire entendre auprès de nos gouvernements, pour améliorer le sort de l’humanité, pour développer une solidarité entre les peuples. Nous avons fait des pas en avant durant ces trente ans de revendications, mais nous devons encore une fois nous mettre en route pour médiatiser nos demandes sur la place publique, pour améliorer, entre autres, les conditions de vie des familles. Par exemple, lorsque le salaire minimum augmente, c’est toute la famille qui en récolte les bienfaits, non seulement les femmes. Lors de ces marches locales et régionales en octobre 2010, je rêve de voir à côté des femmes, beaucoup d’hommes marchant sur le même chemin démontrant ainsi que nos préoccupations sont aussi les leurs, que ce « vivre autrement » fait aussi partie de leurs rêves, que l’union fait la force devant nos femmes et nos hommes députés qui, eux, ont le pouvoir de changer les choses. Marchons ensemble pour faire avancer ces dossiers chers aux femmes !