Engager un entrepreneur en déneigement, c’est maintenant qu’il faut y penser

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

L'automne ne fait que commencer qu’il est déjà temps de penser à engager un entrepreneur pour prendre en charge le déneigement de l’entrée.

archives

Selon l’Office de la protection du consommateur, pour s’assurer d’obtenir un service digne de ce nom, et surtout de ne pas se retrouver devant un stationnement enneigé au lendemain d’une tempête, il importe d’être vigilant dans le choix de l’entrepreneur qui s’occupera de vous faciliter la tâche cet hiver.

Selon l’Office, pour dénicher la « bonne personne », interroger ses voisins peut être une piste intéressante. Peut-être sauront-ils recommander l’entrepreneur qui leur a fourni un bon service. Il peut aussi être utile de communiquer avec quelques entrepreneurs, notamment pour se faire une idée des prix en vigueur. « Une entreprise sérieuse répond aux questions de sa clientèle, a pignon sur rue, peut fournir des recommandations et a souscrit une assurance responsabilité. Un consommateur averti ne confiera pas son déneigement à un commerçant qui ne fournit qu’un numéro de téléphone comme coordonnées. Il s’abstiendra également de verser un acompte à un inconnu, afin d’éviter de ne jamais revoir ni la personne… ni l’argent remis », prévient l’Office de la protection du consommateur. .

Selon l’organisme, il importe que le contrat soit couché sur papier. Par exemple, le contrat conclu par téléphone ou avec un commerçant qui est venu offrir ses services à la maison doit être fait par écrit et contenir les renseignements que prévoit la Loi sur la protection du consommateur.

Cependant, un contrat écrit n’est pas obligatoire. Si on indique sur papier les éléments importants de l’entente. À cet effet, l’Office recommande d’avoir par écrit la durée du contrat : la quantité précise de neige qui nécessite un déblaiement; l'heure avant laquelle la neige doit être enlevée; l'endroit où la neige doit être déposée; les tâches connexes, comme répandre du sel ou du sable, déblayer l'accès aux portes ainsi que le prix total et les modalités de paiement. GG

Un entrepreneur peut-il augmenter le prix prévu dans le contrat en raison d’une quantité exceptionnelle de neige tombée?

Selon l’Office de la protection du consommateur, c'est possible, à la condition qu'une clause du contrat prévoie qu'il puisse le faire si les chutes de neige dépassent un nombre déterminé de centimètres ou de pouces et si le prix des services supplémentaires a été précisé. Autrement, un entrepreneur ne peut changer les règles en cours de route.

Le saviez-vous?

Quelqu’un qui vend ses services de porte en porte doit avoir un permis de l'Office de la protection du consommateur et soumettre un contrat écrit qui respecte les règles. Un tel contrat peut être annulé sans frais dans un délai de 10 jours. Il ne faut donc pas verser d’acompte au commerçant avant la date d'échéance. (GG)

Organisations: Office de la protection du consommateur, GGUn entrepreneur

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires