« Pour moi, un bon gang… » ça se termine par une soirée-reconnaissance à L’Assomption

Kassandra
Kassandra Martel
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

« Ce n’est pas parce que des jeunes se tiennent ensemble et s’habillent de la même façon, que ce sont des membres d’un gang de rue », affirme Normand Desjardins, directeur du Service de police de L’Assomption/Saint-Sulpice.

« Voilà pourquoi nous avons mis sur pied le projet “Pour moi, un bon gang c’est…”. Ça permet d’établir des liens avec les jeunes et de leur montrer l’importance de l’appartenance à un gang positif. Ce programme sera donc au rendez-vous pour une quatrième édition l’an prochain », dit Normand Desjardins.

C’est lors de la soirée-reconnaissance de la troisième édition de ce programme qu’il a fait cette annonce, mercredi dernier. Ainsi, le Service de police de L'Assomption/Saint-Sulpice vise à prévenir le phénomène des gangs de rue, sensibiliser les jeunes des écoles primaires et secondaires à l’appartenance à un gang positif, offrir une formation au personnel des écoles et aux intervenants jeunesse, offrir des activités et des périodes de sensibilisation aux citoyens et aux parents et permettre aux jeunes de s’exprimer à travers un concours obligatoire.

« La note donnée par l’enseignant, lors de l’évaluation du projet, compte maintenant pour le tiers des points de notre évaluation. Ça démontre l’importance du projet », précise Alain Benoit, agent sociocommunautaire de ce service.

Il ajoute que les projets remis par les élèves sont de plus en plus impressionnants. Chaque équipe y va d’un poème, d’une chanson, d’une vidéo, d’une affiche… Il n’y a pas de limites à l’imagination des enfants, tant que le résultat démontre les objectifs du programme « Pour moi, un bon gang c’est… ».

« Il y a beaucoup de temps mis sur les travaux des enfants et la qualité s'en ressent. Nous éprouvons de plus en plus de misère à déterminer les gagnants. Nous avons donc instauré un prix pour notre coup de cœur », poursuit-il.

Ainsi, les gagnants sont, dans la catégorie primaire, Mélyna Duquette et Laurie-Ann Demers, de l’école Gareau. Pour le secondaire, ce sont Patrick Lanoue et Henri Monette de l’école de l’Amitié. L’équipe de Sandrine Sylvestre, Charlie Gilbert, William Smith et Audrey Mailhot-Veillette mérite le nouveau prix coup de cœur.

Organisations: Service de police de L’Assomption, école Gareau, école de l’Amitié

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires