Rendez-vous de l’énergie

Valérie Gonthier
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Consultation publique à Mascouche

Comment peut-on réussir à moins consommer de pétrole, tout en s’enrichissant ? Voilà la question à laquelle la population lanaudoise aura à répondre lors des séances de consultation publique sur l’avenir de l’énergie. En effet, citoyens, agents socio-économiques, experts, élus et fonctionnaires pourront débattre de leurs idées lors des Rendez-vous de l’énergie. Les organisateurs de l’activité, le Conseil régional de l’environnement de Lanaudière (CREL), proposent trois séances de consultation publique. D’abord, le 23 novembre prochain, deux séances publiques se tiendront à Saint-Charles-Borromée au centre Saint-Jean-Bosco à 13 heures et à 19 heures. Au tour de Mascouche ensuite, d’accueillir la population le 24 novembre à 19 heures, au Pavillon du Grand Coteau.

Charles Gratton, en avant à gauche, accompagné des autres membres du comité régional des Rendez-vous de l’énergie. Photo : Gracieuseté

Les Rendez-vous de l’Énergie invitent les gens à une réflexion sur la production et l’utilisation de l’énergie au Québec. Charles Gratton, chargé de projet au CREL explique que les participants auront à réfléchir à des moyens pour réduire la dépendance au pétrole.

La première partie de la séance sera consacrée à une brève présentation du résumé d’un document informatif, approuvé par une trentaine d’organismes nationaux. Par la suite, quelques exemples concrets d’institutions et d’entreprises qui ont réussi à diminuer considérablement leur consommation d’énergie fossile seront présentés.

Ensuite, un bilan régional sera produit au début de la prochaine année. «Ce bilan servira de discussion pour le forum national qui se tiendra au printemps 2011. Le point de vue des participants de même que les enjeux plus précis dans Lanaudière seront présentés lors de ce forum», a expliqué M. Gratton.

À la suite de ce forum, les enjeux de la région seront exposés aux différents élus tant locaux que régionaux. «Avec l’aide des élus, les priorités identifiées par les participants lors des consultations publiques pourront être rapidement travaillées», a exprimé M. Gratton.

Pourquoi consommer moins de pétrole ?

C’est reconnu, le pétrole a de nombreux impacts sur l’environnement. Selon Charles Gratton, il ne faut pas se limiter à cela. «La consommation du pétrole a également des impacts sur l’économie québécoise, sur le climat, sur les financements personnels, mais également sur la santé», a exposé M. Gratton.

Lieux géographiques: Mascouche, Québec

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires