L’Hebdo débarque Au petit brin de foin, un CPE écoresponsable

Valérie
Valérie Houle
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Voir reportage vidéo

Cette semaine, l'équipe de l'Hebdo Rive Nord était de passage au Centre de la petite enfance (CPE) Au Petit brin de foin, dans le cadre de la semaine de réduction des déchets qui se tient du 16 au 23 octobre. Autant dans son infrastructure que dans l’éducation des enfants, le CPE rejoint les valeurs écoresponsables.

Vous avez peut-être déjà remarqué, si vous passez sur la rue Philippe-Goulet à l’angle d’Iberville à Repentigny, un stationnement pas comme les autres. Sans asphalte, il est constitué de trous où poussent librement les herbes. Ce stationnement n’est pas là sans raison, puisque c’est un emplacement où l’eau s’infiltre dans le terrain au lieu de s'écouler dans la rue pour se rendre dans le champ d’épuration des eaux de la ville de Repentigny. Cette technique s’inscrit dans la lignée de l’écoresponsabilité du CPE afin de respecter le plus possible l’environnement.

En fait, une grande partie de l’infrastructure de la bâtisse où se trouve la garderie a été prévue dans l’optique d’une réduction d'une quelconque pollution. « On a introduit plusieurs éléments afin que cette bâtisse soit écoresponsable. Entre autres, nous n’avons pas d’air climatisé, car nous avons opté pour deux colonnes de ventilation. Ainsi, la chaleur monte vers le haut jusqu’aux fenêtres installées pour permettre que la chaleur soit évacuée », affirme Céline Précourt, directrice du CPE Au Petit brin de foin, qui pratique l’écoresponsabilité depuis de nombreuses années.

Aussi, les briques des murs, déplacées de l’ancien bâtiment de la garderie pour essayer de récupérer le matériel existant, font l’effet d’une masse thermique. « En été, la chaleur s’imprègne dans les murs et cela occasionne de la fraîcheur et en hiver, la chaleur du CPE est augmentée », explique la directrice du Centre.

Sensibiliser dès le plus jeune âge

Les enfants qui fréquentent cet établissement sont éduqués quotidiennement afin de respecter l’environnement et ils sont sollicités afin que les valeurs écoresponsables soient inculquées pendant qu’ils sont jeunes. Ainsi, le souci de l’environnement les suivra toute leur vie.

Voir reportage vidéo

« On sensibilise les enfants par des causeries et des ateliers. Ils mettent aussi la main à la pâte. Souvent, ce sont eux qui vont aller porter les rebuts à l’intérieur du bac à compost. On en parle à tous les jours, ça fait partie de nos priorités au Petit brin de foin », maintient Céline Précourt.

Pendant leurs activités, les enfants sont constamment stimulés à recycler. Par exemple, lorsqu’ils font du bricolage, une armoire est réservée à la « création verte », c’est-à-dire que tout le matériel qui se retrouve à l’intérieur provient d’éléments qui ont eu une première vie, comme des contenants à yogourt ou des boîtes d’œufs en carton. Puis, lorsque les jeunes vont pique-niquer, il n’est pas question d’utiliser de la vaisselle jetable.

Une cuisine éducative

Un des endroits par où passe l’écoresponsabilité est sans contredit la cuisine du Centre de la petite enfance. Les pratiques du cuisinier de la place, Dominic Gamlan, s’inscrivent dans l’optique de la garderie. « En premier lieu, en ce qui a trait au matériel pour faire la cuisine, on évite tout ce qui est jetable. On a donc opté pour des produits de silicone. Ici, les moules en papier, le papier ciré ou en aluminium, on n’en utilise pas », souligne le chef.

Le compost est primordial dans la cuisine de Dominic Gamlan. « Tout ce qui est épluchage de fruits ou de légumes, on met ça dans une chaudière et on en fait du compost qu’on met ensuite dans notre jardin. »

En collaboration avec les éducatrices, le cuisinier montre comment pratiquer ce procédé aux enfants. Il anime avec eux des ateliers et répond à leurs questions afin qu’ils comprennent le plus possible ce qu’ils font. « Parfois, les enfants viennent couper les herbes ou les légumes avec moi et je leur explique ce que je fais et comment on utilise les ingrédients. »

Dès leur plus jeune âge, les enfants peuvent donc affirmer qu’ils pratiquent l’écoresponsabilité, et ils en montrent parfois même à leurs parents.

Organisations: CPE

Lieux géographiques: Repentigny, Hebdo Rive Nord, Rue Philippe-Goulet

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires

Derniers commentaires

  • nicolas
    24 octobre 2011 - 04:11

    Votre article est très intéressant ! Je voulais tout de même y apporter ma petite contribution : la vaisselle jetable n'est pas forcément en plastique ou polluante ... Elle fait de gros efforts pour être biodégradable, écologique et 100 % compostable... Elle a même maintenant une démarche BSCI (socialement responsable) ... Par exemple la vaisselle en bois de palmier, la vaisselle en canne à sucre ou la vaisselle en papier. Plus d'infos : www.dinovia.fr