La communication de la preuve reportée à janvier

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Fillette retrouvée en Haïti

par Jean Numa Goudou

L’avocate des parents de la fillette disparue et retrouvée en Haïti, Me Sarah Desabrais, devra encore ronger son frein pour avoir la communication de la preuve contre ses clients. Au total, ils font face à cinq chefs d’accusation dont voies de fait causant des lésions corporelles, voies de fait armées, depuis leur arrestation début novembre.

Les accusés ont été remis en liberté moyennant une série de conditions à respecter et ils (ou à défaut leur avocat) devaient se présenter à la cour de Joliette lundi dernier pour obtenir la communication de la preuve. Ils se sont fait représenter par leur avocat qui d’ailleurs revient bredouille de la cour. «La preuve qui devait nous être divulguée n’est pas prête, annonce Me Desabrais en entrevue, ce sont des choses qui arrivent. C’est reporté au 22 janvier 2010 et on va attendre».

Vidéos manquantes

Le retard enregistré dans le dossier vient du fait que la police avait préparé et déposé des preuves (vidéos en particulier) contre un seul des accusés. «Quand la procureure a décidé d’accuser les deux personnes alors on s’est rendu compte qu’il nous fallait des copies de vidéo pour l’autre personne», explique le sergent Bruno Marier responsable du dossier au Service de police de la Ville de Repentigny (SPVR).

Le sergent fait remarquer que l’opération prend généralement un certain temps en raison de sa délicatesse. «Il y a des trucs qu’il faut barrer, des informations qu’il faut biffer, dit-il, car un mineur c’est toujours plus compliqué». L’enquêteur précise que les copies seront déposées à la cour cette semaine.

La fillette a été portée disparue le 9 février dernier. La petite, d’origine haïtienne, a été retracée finalement à Port-au-Prince (Haïti) le 11 mai dernier, gardée par des proches de ses parents là-bas.

Depuis le 26 mai elle est de retour dans la région à la suite d’une opération de rapatriement réalisée par la Gendarmerie royale du Canada (GRC). Elle est placée dans une famille d’accueil de la région confirme le SPVR sans plus de précisions.

Organisations: SPVR, Gendarmerie royale du Canada, Service de police Ville de Repentigny

Lieux géographiques: Haïti, Joliette, Port-au-Prince

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires