Élection du premier ministre au Collège de l'Assomption

Pierre Chartier pierre.chartier.a@tc.tc
Publié le 20 octobre 2016

Annie Moreau, directrice générale du Collège de l'Assomption, Philippe Bilodeau, premier ministre élu, et Étienne Pellerin, directeur des services éducatifs.

©(Photo TC Media-Pierre Chartier)

IMPLICATION. Le Collège de l'Assomption a procédé, le mercredi 19 octobre, à l'élection de son premier ministre pour l'année 2016-17. Un moment solennel pour ces jeunes qui vont faire l'apprentissage de la démocratie.

Il faut dire que pour arriver à ce dénouement, les 25 jeunes ont dû franchir des étapes fortes importantes. Dans un premier temps, ils ont été désignés par leur classe respectivement avant de prendre part à ce parlement politique de l'école.

Dans certaines classes, jusqu'à trois personnes se sont présentées pour obtenir le poste au parlement étudiant. Par la suite, ces élèves avaient quatre comités à choisir pour se démarquer dans la vie scolaire de l'école.

Les quatre ministères retenus sont l'éducation et le code de vie, le ministère de l'Environnement, le ministère Socioculturel et le ministère des Sports. Il est à noter que chaque ministère aura des rencontres quotidiennes dans le but de faire progresser certains dossiers au collège.

Les 25 élèves ont par la suite désigné un premier ministre pour l'année scolaire. C'est par acclamation que Philippe Bilodeau, élève en cinquième secondaire, a été élu pour ses pairs.

Ce dernier en est à une cinquième participation au parlement étudiant et il dit avoir beaucoup appris de son expérience dans le passé. « Je suis bien content d'avoir été choisi à titre de premier ministre, et je pense que tous ensemble on peut faire avancer des choses au Collège. Il n'y a pas de priorité fixée, mais nous allons être à l'écoute des élèves qui, je le rappelle, ont tous leur mot à dire dans le processus démocratique. »

La directrice générale du Collège, Annie Moreau, a pour sa part souligné les accomplissements des jeunes qui ont été choisis par leurs pairs. Dans son allocution, Mme Moreau a rappelé aux élèves qu'ils devront faire preuve d'écoute et de respect des autres.

« Ça peut être un poste gratifiant, mais c'est un poste qui peut évoluer en dents de scie. Vous devez faire preuve de beaucoup d'écoute et exercer votre devoir avec beaucoup de parcimonie. »

Quant à Étienne Pellerin, directeur des services éducatifs, il a remis aux participants le guide de parlement étudiant Vox populi, un guide très bien fait qui explique aux jeunes parlementaires les rudiments de la politique au niveau scolaire.

Dans ce guide, on explique entre autres les étapes à franchir pour la création d'un projet, la gestion d'un budget, un exemple de fiche pour l'ébauche et le cheminement d'un projet. Bref, un outil qui sera apprécié de chacun des parlementaires.