Sections

Mieux équipé pour vous soigner

Centre d’oncologie de l’hôpital Pierre-Le Gardeur


Publié le 3 octobre 2017
Centre d'oncologie - hôpital Pierre-Le Gardeur

En plus des hémato-oncologues, le département compte des pharmaciens, une travailleuse sociale, une psychologue, une nutritionniste et des infirmières pivots.

Photos par TC Media - Stéphane Grégoire

Centre d'oncologie - hôpital Pierre-Le Gardeur

Grâce à un réaménagement intérieur, le centre d’oncologie occupe désormais le double de la superficie disponible auparavant.

Photos par TC Media - Stéphane Grégoire

Centre d'oncologie - hôpital Pierre-Le Gardeur

Le département de l'oncologie procédait récemment à l'inauguration officielle des travaux.

Photos par TC Media - Stéphane Grégoire

Centre d'oncologie - hôpital Pierre-Le Gardeur

Grâce à un réaménagement intérieur, le centre d’oncologie occupe désormais le double de la superficie disponible auparavant.

Photos par TC Media - Stéphane Grégoire

Centre d'oncologie - hôpital Pierre-Le Gardeur

Grâce à un réaménagement intérieur, le centre d’oncologie occupe désormais le double de la superficie disponible auparavant.

Photos par TC Media - Stéphane Grégoire

Centre d'oncologie - hôpital Pierre-Le Gardeur

Grâce à un réaménagement intérieur, le centre d’oncologie occupe désormais le double de la superficie disponible auparavant.

Photos par TC Media - Stéphane Grégoire

Centre d'oncologie - hôpital Pierre-Le Gardeur

Grâce à un réaménagement intérieur, le centre d’oncologie occupe désormais le double de la superficie disponible auparavant.

Photos par TC Media - Stéphane Grégoire

Centre d'oncologie - hôpital Pierre-Le Gardeur

En plus des hémato-oncologues, le département compte des pharmaciens, une travailleuse sociale, une psychologue, une nutritionniste et des infirmières pivots.

Photos par TC Media - Stéphane Grégoire

Centre d'oncologie - hôpital Pierre-Le Gardeur

Grâce à un réaménagement intérieur, le centre d’oncologie occupe désormais le double de la superficie disponible auparavant.

Photos par TC Media - Stéphane Grégoire

Centre d'oncologie - hôpital Pierre-Le Gardeur

Grâce à un réaménagement intérieur, le centre d’oncologie occupe désormais le double de la superficie disponible auparavant.

Photos par TC Media - Stéphane Grégoire

Centre d'oncologie - hôpital Pierre-Le Gardeur

En plus des hémato-oncologues, le département compte des pharmaciens, une travailleuse sociale, une psychologue, une nutritionniste et des infirmières pivots.

Photos par TC Media - Stéphane Grégoire

Centre d'oncologie - hôpital Pierre-Le Gardeur

Grâce à un réaménagement intérieur, le centre d’oncologie occupe désormais le double de la superficie disponible auparavant.

Photos par TC Media - Stéphane Grégoire

SANTÉ. Chaque jour, une cinquantaine de patients prennent place dans ces fauteuils de traitement soigneusement enlignés le long des fenêtres du centre d’oncologie de l’hôpital Pierre-Le Gardeur. Les améliorations apportées récemment au département représentent certainement un petit baume pour tous ceux et celles qui se battent pour recouvrer la santé.

Grâce à un réaménagement intérieur, le centre d’oncologie occupe désormais le double de la superficie disponible auparavant. Plusieurs changements ont ainsi pu être apportés à l’espace; le nombre de fauteuils de traitement est passé de 14 à 22, une salle d’attente spacieuse et lumineuse a été aménagée, des bureaux de consultation ont été ajoutés et la pharmacie d’oncologie a été rehaussée, augmentant la capacité de production des médicaments tout en rencontrant les plus récentes normes en matière de santé et de sécurité.

De plus, l’équipe accueillera deux nouveaux médecins spécialistes d’ici 2019, élevant le nombre d’hémato-oncologues à neuf. Le département compte également des pharmaciens, une travailleuse sociale, une psychologue, une nutritionniste et des infirmières pivots.

«Le nouvel aménagement facilite le travail en interdisciplinarité de l’ensemble des professionnels et contribue à une approche globale et humaine», souligne Jacques Perreault, président du conseil d’administration du Centre intégré de santé et de services sociaux de Lanaudière (CISSS).

Traitement de tous les types de cancer

Pour Catherine Meloche, hémato-oncologue et chef du service de l’oncologie, cet agrandissement était devenu essentiel.  

«Comme vous le savez, l’incidence du cancer augmente d’année en année,  notamment en raison du vieillissement de la population, rappelle Dr Meloche. La réalité Lanaudoise n’échappe pas à ce constat. Avec la croissance démographique du secteur, le nombre de visites en oncologie augmente également. Cette année, nous avons accueillis et soignés plus de 3 000 patients et environ 8 000 traitements de chimiothérapie ont été administrés par nos infirmières en salle de traitement.»

La chef du service est fière de pouvoir offrir des soins de qualité exemplaire et ce, peu importe le diagnostic. «Nous sommes en mesure de traiter tous les types de cancer, à quelques exceptions très spécifiques. Il n’y a pas grand-chose que l’on ne voit pas ici.»

Amorcés en juillet 2015, les travaux ont pris fin à l’automne dernier. Ils ont nécessité un investissement de 2,2M$, dont 659 000$ proviennent des dons recueillis par la Fondation Santé Sud de Lanaudière.

D’autres annonces sont attendues du côté du centre d’oncologie, notamment l’installation d’un TEP Scan, inscrit à la phase 3 de l’agrandissement. Le TEP Scan permet notamment la détection précoce de tumeurs, du type et de leur envergure, d’évaluer et réajuster un traitement de chimiothérapie et de gagner du temps en évitant d’autres examens diagnostiques.

Nombre de visites en oncologie (traitements et consultations) à l’Hôpital Pierre-Le Gardeur:

·   2013: 20 336 visites

·   2015: 23 925 visites

·   Évaluation pour 2020: 26 500 visites