Un dernier hommage à Monique Lemay


Publié le 9 avril 2017

Les funérailles de Monique Lemay ont eu lieu à l’église Saint-Paul-l’Ermite de Repentigny le samedi 8 avril.

©(Photo TC Media – Francis Trudeau)

FUNÉRAILLES. Plusieurs parents et amis de Monique Lemay étaient réunis le samedi 8 avril à l’église Saint-Paul-l’Ermite de Repentigny, pour rendre un dernier hommage à cette bénévole d’exception qui aura marqué la communauté de la MRC de L’Assomption.

De nombreuses personnes étaient rassemblées à l’occasion des funérailles de Mme Lemay, dont plusieurs personnalités politiques très proches de la défunte.

Rencontrée sur place, la mairesse de Repentigny, Chantal Deschamps s’est dite attristée du départ de Mme Lemay. « C’est une grande amie que je perds. Monique Lemay, c’était un cœur sur deux pattes et elle était reconnue pour ça. Je pense que, pour elle, le mot amour rimait avec le mot humour et c’est comme ça qu’elle a mené sa vie », souligne-t-elle.

Mme Deschamps croit également que c’est toute la communauté de Repentigny qui est en deuil depuis le décès de Mme Lemay, car elle aura marqué plusieurs citoyens tout au long de sa vie. « Ça faisait plus de 20 ans que je la connaissais. C’était un petit bout de femme, mais avec une énergie incroyable. Elle s’est investie très tôt pour les autres dans sa vie. Elle avait un don de soi extraordinaire, autant dans le domaine du sport que sur des comités organisateurs. Encore en février dernier, lorsqu’elle était très malade, Mme Lemay est venue faire du bénévolat à Feu et Glace. Ça démontre qu’elle était une grande dame », affirme Mme Deschamps.

Le député de L’Assomption et chef de la Coalition Avenir Québec (CAQ), François Legault, était également présent sur place samedi. Ce dernier, qui connaissait Mme Lemay depuis plus de 15 ans, affirme lui aussi que la communauté a perdu une citoyenne extraordinaire.

« Au cours de ces 15 années, j’ai découvert une femme exceptionnelle. Je n’ai qu’à penser au Noël des enfants oubliés, où elle amassait des cadeaux tout au long de l’année pour les enfants défavorisés. Elle a commencé avec 35 enfants et lors de la dernière année, il y en avait 1300. C’était une femme qui était toujours de bonne humeur, même au cours des dernières semaines. Malgré la maladie, elle gardait le moral et remontait le moral des autres », indique M. Legault.

Rappelons que Monique Lemay est décédée le 27 mars dernier, après avoir combattu un cancer pendant plusieurs années. Elle était âgée de 67 ans.