Les organismes locaux se disent toujours sous-financés

Publié le 16 mai 2017

Les organismes communautaires autonomes ont de nouveau interpelé le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de Lanaudière, lors de la dernière séance du conseil d'administration.

©Photo gracieuseté

COMMUNAUTAIRE. Les organismes communautaires autonomes ont de nouveau interpelé le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de Lanaudière, lors de la dernière séance du conseil d'administration. Ils voulaient s'assurer du respect du cadre lanaudois de financement, dans le cadre du Programme de soutien aux organismes communautaires.

Les intervenants présents ont rappelé que « le grand écart entre le financement demandé et reçu est de 32,8 millions de dollars cette année, alors qu’il était de 29,5 millions en 2016 dans la région ». Le coordonnateur de la Table régionale des organismes communautaires de Lanaudière (TROCL), Hugo Valiquette, souligne que « c’est très important que la population soit au courant de cet écart ».

La campagne de mobilisation Engagez-vous pour le communautaire, ajoutent les intervenants présents, estime que le manque à gagner pour financer les organismes à travers la province s’élève à 475 millions par année, dont 355 millions de dollars en santé et services sociaux.

Dans le dernier budget, le ministère de Santé annonçait une « maigre » indexation de 0,7 % et un rehaussement de 10 millions de dollars au Programme de soutien aux organismes communautaires en santé et services sociaux, ce qui est largement insuffisant, selon les membres de la TROCL. (CM)