Sections

La sensibilisation se continue à Lavaltrie

Traverses piétonnières  


Publié le 12 juillet 2017

Le maire Jean-Claude Gravel est en compagnie de la sergente Sabrina Saint-Amand (coordonnatrice en police de proximité de la SQ) et d'un élève.

©gracieuseté

SÉCURITÉ. Les élèves de première année de l'école J.-C.-Chaussé de Lavaltrie et leurs enseignants ont sensibilisé il y a une quinzaine de jours les automobilistes à l'importance du respect de la règlementation au sujet des traverses piétonnières. Ils sont passés à l'action avec des policiers et des élus.

Bien renseignés, ils se sont faits un point d'honneur de partager cette information aux automobilistes. Ils ont remis un feuillet d'information qu'ils avaient pris soin de personnaliser avec un dessin sur le thème du jour.

Campagne

Depuis plus de deux ans, Lavaltrie, en collaboration avec la Sûreté du Québec de la MRC de D'Autray, mène une campagne de sensibilisation afin d'informer la population au sujet de la règlementation sur les traverses piétonnières.

Diverses actions ont été posées. Elles se poursuivent d'année en année et prennent de l'ampleur au retour de la belle saison.

Le maire Jean-Claude Gravel est satisfait de la portée de ces initiatives.

Le maire Jean-Claude Gravel est en compagnie de la sergente Sabrina Saint-Amand (coordonnatrice en police de proximité de la Sûreté du Québec), des cadets de la SQ Catherine Hayes Châteauneuf et Bianca Benoit ainsi que de l'enseignante Jessica Lamouche et de ses élèves.
gracieuseté

«Le message se fait comprendre de plus en plus à Lavaltrie. On remarque une amélioration du comportement des usagers de la route. Nous comptons donc poursuivre la campagne de sensibilisation et faire de nombreux rappels quant à l'importance d'être prudents sur les routes, particulièrement aux abords des traverses piétonnières. Un accident est si vite arrivé. Il faut demeurer vigilant en tout temps», affirme-t-il.

Rappelons que lorsqu'un piéton s'engage dans un passage qui lui est destiné, le conducteur doit immobiliser son véhicule et lui permettre de traverser. Le conducteur d'une bicyclette doit également lui céder le passage.

Quant au piéton, lorsqu'il y a une intersection ou un passage pour piétons à proximité, il se doit d'utiliser un de ces endroits pour traverser un chemin public.

Selon le Code de la sécurité routière, un conducteur qui ne respecte pas le droit de passage d'un piéton s'expose à une amende de 100$, plus les frais (69$), soit une facture de 169$. (P.B.)