Sections

L'aménagement de deux terrains de baseball fait jaser

Parc de la Paix


Publié le 3 août 2017

Le Parc de la Paix a été aménagé au coût de 100 000 $.

©(Photo TC Media – Pierre Chartier)

BASEBALL. L'ouverture officielle des terrains de baseball du parc de la Paix a fait jaser les parents et les amateurs de balle de la région. Les deux terrains, aménagés à un coût de 100 000 $ par la Ville, sont loin de faire des heureux parmi les clubs pratiquant sur ce terrain.

Le Parc de la Paix a été aménagé au coût de 100 000 $.
(Photo TC Media – Pierre Chartier)

Les deux terrains ont été réalisés face à face, ce qui devait permettre de faire jouer les catégories prénovice, novice et atome sur le terrain, mais là où le bât blesse c'est que l'espace de dégagement entre les deux terrains ne comporte pas de bande de gazon passante ou de clôture. Si bien qu'avec des catégories comme les atomes, les balles se promènent de terrain en terrain. Lors de certaines rencontres, des parents volontaires faisaient la circulation dans le champ pour arrêter les balles ou encore pour permettre aux joueurs d'aller chercher la balle frappée par l'adversaire.

La municipalité en mode solution

@R:Pour le Chef de division - Sports à la Ville de Repentigny Alain Poirier, il est clair qu'il y a une problématique avec le terrain du parc de la Paix: «Je ne sais pas quel est le problème, mais entre l'implantation du projet et sa réalisation, il y en a eu un. Problème que l'on tente de résoudre en ce moment avec les gens de Baseball Repentigny qui sont les utilisateurs du parc. Je ne sais pas encore quelles genres de solutions seront apportées au parc, mais c'est certain que d'ici la prochaine saison, des choses vont changer.»

Quand on parle de solutions, on fait référence ici à une bande de gazon passante qui fera ralentir la balle ou tout simplement l'installation d'une clôture qui va couper les terrains en deux.

Pour l'instant, la municipalité s'est engagée à faire jouer une seule catégorie en même temps au parc de la Paix, ce qui réduit le problème de promiscuité. Les autres catégories sont déplacées dans les autres parcs disponibles. «Avec les séries qui vont débuter bientôt, nous pouvons utiliser d'autres parcs pour ne pas pénaliser les joueurs. Il y a entre autres le parc Laverdière qui est utilisé, mais ceux d'autres secteurs aussi. Nous allons travailler avec l'organisme pour trouver des solutions durant la saison morte, c'est certain», d'ajouter M. Poirier.