Sections

Un deuxième pont vers Le Gardeur ou un deuxième lien, c'est possible?


Publié le 2 octobre 2017

©Stephane Gregoire Photographe

En prévision du scrutin du 5 novembre prochain, l'Hebdo Rive Nord a interrogé les candidats à la mairie de Repentigny sur leur plan en ce qui touche la question d'un deuxième pont.

Chantal Deschamps, Équipe Deschamps

Notre vision dans ce dossier en est une de continuité, de stabilité et de consolidation, et en matière d'infrastructures et de pont, le terme de consolidation répond le mieux à ce que l'on vit à Repentigny. Déjà, de négocier avec un autre palier de gouvernement pour l'élargissement du pont avec une passerelle multifonctions pour piétons et cyclistes, ce n'est pas un dossier de tout repos. Le comité du MTQ (ministère des Transports du Québec) qui travaille avec la municipalité a entamé les discussions et déjà nous sommes prêts à déposer les plans et devis pour la réfection du pont Rivest. Un deuxième pont à la rue Valmont n'est nullement la solution à tous les problèmes de transport et puis ça va créer des embouteillages monstres dans toutes les rues qui donnent accès à l'autoroute 40. De plus, les coûts engendrés par cette construction, on parle d'au moins 40M $, ce n'est pas ce que veulent les gens de la municipalité.

Bruno Villeneuve, Parti démocratique Repentigny Le-Gardeur

Bruno Villeneuve, Parti démocratique Repentigny Le-Gardeur
(Photo : TC Media – Stéphane Grégoire)

C'est évident que ça prend un deuxième pont. Nous allons travailler de concert avec les deux députés de la région, François Legault à L'Assomption et Lise Lavallée à Repentigny, pour réaliser ce projet. Il faut désenclaver le secteur de Le Gardeur, ce qui va aider aussi en cas de force majeure puisque les Services d'urgence sont placés dans le secteur de la municipalité. Il en coûtera, selon nos évaluations, environ 50M $ pour construire ce nouveau pont qui pourrait prendre son embranchement au boulevard Le Bourg-Neuf pour finir sur la rue Valmont dans le secteur de Repentigny. Nous allons regarder les intentions du MTQ (ministère des Transports du Québec) et aller chercher toutes les subventions nécessaires à la construction d'un nouveau pont afin de mieux desservir la population.