Sections

Une première expérience de travail pour plus de trente jeunes

Carrefour jeunesse-emploi L’Assomption

Publié le 11 octobre 2017

Les jeunes participants étant récemment réunis dans les locaux du CJELA à l’occasion de la soirée de clôture du programme.

©TC Media - Stephane Gregoire

EMPLOI. Les 32 jeunes participants de la 17e édition du programme Desjardins jeunes au travail étaient récemment réunis dans les locaux du Carrefour jeunesse-emploi L’Assomption (CJELA). Fiers de leurs apprentissages estivaux, ils sont repartis avec un certificat et trois d’entre eux se sont mérités une bourse. 

L’équipe du CJELA est heureuse de pouvoir offrir une première expérience de travail à des jeunes âgées entre 14 et 18 ans; un projet rendu possible grâce à la participation de la Caisse Desjardins Pierre-Le Gardeur et une quinzaine d’employeurs de la région. Pour les adolescents sélectionnés, il s’agit d’une occasion de mieux se connaître personnellement tout en découvrant ce qu’est le marché du travail.

Volet stage

Pour une deuxième année consécutive, le volet stage a été proposé à trois jeunes de 14 et 15 ans. La société St-Vincent-de-Paul, Les amis de la déficience intellectuelle de Lanaudière, ainsi que le Carrefour jeunesse-emploi L’Assomption ont bénéficié de ce volet en accueillant un stagiaire dans leur organisme.

Par ailleurs, ces trois employés se sont vu remettre une bourse de 500$ des mains du directeur général de la Caisse Desjardins Pierre-Le Gardeur, Alain Raîche, lors de la soirée de clôture du programme.

Soulignons que tout au long de l’été, les jeunes et les entreprises ont reçu un accompagnement et un suivi personnalisé pour assurer le bon déroulement des intégrations en emploi.

«Ce fut une expérience très enrichissante, autant pour les jeunes que les employeurs, explique Véronique Major, conseillère en emploi et responsable du programme. Ces derniers, ont vu évoluer leurs jeunes employés tout au long de l’été en observant plusieurs améliorations tant sur le plan du savoir-faire que sur le savoir-être. Je suis très fière d’avoir eu la chance d’être aux premières loges de leur implication et de leur persévérance.» (RCD)

Les entreprises impliquées dans le programme ont bénéficié d’une contribution offerte par la Caisse Desjardins Pierre-Le Gardeur équivalente à 50% du salaire minimum.