Des trucs pour être un employeur attractif fournis à Lavaltrie

Conférence au R.G.A.L.


Publié le 20 mars 2017

Stéphane Simard est encadré de Carol Tremblay, président du R.G.A.L.; et Bruno Tremblay, représentant de Axé-Compétence D'Autray, avec qui la conférence était offerte.

©TC Media - Pierre Bellemare

AFFAIRES. Des gestes simples et des avenues inhabituelles peuvent être payantes pour les employeurs. C'est l'opportunité d'être attractif, de se donner les possibilités de conserver leur personnel, de limiter les mouvements de main-d'œuvre.

Spécialiste du domaine, Stéphane Simard, conférencier international auteur de cinq volumes traduit en quatre langues, a servi de guide à une quarantaine de gens d'affaires rassemblés pour sa conférence lors d'une activité (15 mars) du Regroupement des gens d'affaires de Lavaltrie (R.G.A.L.).

Outils

À son avis, pour juger du taux de roulement idéal d'une entreprise, il faut prendre en compte des entreprises comparables et se mesurer dans le temps.

Il a expliqué que le taux roulement est influencé par deux variables: les aspects volontaire et involontaire. Dans les deux cas, le changement peut être évitable ou inévitable. Dans ce dernier cas, il a donné comme exemple une retraite ou la maladie d'un employé.

Sous un autre angle, il a affirmé que l'analyse du profil pour un poste, la sélection, l'intégration et le développement d'un employé sont quatre éléments qui influencent le taux de roulement.

Abordant la question des choses à préciser dans une offre d'emploi, il a rappelé que les candidats potentiels font leur choix en considérant l'horaire et l'endroit de travail, l'ambiance et l'esprit d'équipe et la mission de l'entreprise. En d'autres termes, ils s'appuient sur le "quoi", le "comment" et le "pourquoi".

Sous un autre angle, M. Simard a maintenu que la mission de l'entreprise, qui peut être indiquée dans une offre d'emploi, doit comporter sept mots ou moins. Il a cité le cas d'une entreprise d'entretien ménager qui indiquait qu'elle mettait du soleil dans la vie des gens. Parfois, soulignait-on, le préposé à l'entretien est la seule personne que le client reçoit dans une semaine.

Les valeurs des différentes catégories de personnes ("Boomers", 1945-63; "X", 1964-78; "Y", 1979-84; "Z", 1995 et plus) est un autre aspect que M. Simard a abordé. «Les valeurs, c'est comme les enfants. Les nôtres sont toujours extraordinaires!», a-t-il évoqué après avoir proposé aux gens d'affaires de choisir trois valeurs parmi 12 qu'il leur a soumis.

«Les valeurs ne sont pas liées à un groupe mais on en partage dans un milieu de travail», a-t-il dit.

M. Simard a également présenté sept secteurs potentiels inhabituels de recherche de candidats (les cinquante ans et plus, les immigrants, les personnes handicapées, les travailleurs en formation, les autochtones et les minorités visibles, les militaires, par le biais de leurs employés).

Il s'est dit d'avis qu'Internet est un incontournable pour rejoindre des candidats.

La prochaine activité (19 avril) du R.G.A.L. sera l'assemblée générale, doublée d'un volet humour, au café culturel de La Chasse-Galerie de Lavaltrie.