Retour aux sources pour Michel Fafard chez GIT Portes et Fenêtres


Publié le 18 avril 2017

Michel Fafard a repris la présidence de GIT Portes et Fenêtres en mars dernier. L’entreprise réputée pour ses produits de grande qualité compte quatre succursales, dont une à Repentigny.

©TC Media - Marie-Christine Gaudreau

AFFAIRES. Après 8 ans de retrait, Michel Fafard s’attaque à de nouveaux défis en reprenant les rênes de GIT Portes et Fenêtres, entreprise qu’il a dirigée de 1997 à 2008. C’est aux côtés de son partenaire d’alors, Emilio Autore, et de quatre nouveaux actionnaires, que l’homme d’affaires reprend sa mission : fabriquer des produits d’aluminium de haute qualité. 

«J’avais toujours la fibre entrepreneuriale et plus de temps devant moi, les enfants étant devenus grands. Lorsque les propriétaires à qui j’avais vendu en 2008 m’ont approché à l’été 2016 pour les aider à redresser l’entreprise, qui connaissait des difficultés à la suite de la disparition du plus gros fabricant de vitre thermos, Industries Cover, l’idée de me réapproprier GIT a germé », raconte M. Fafard, CPA, CA. La vente a été conclue à l’issu des travaux de réorganisation qui se sont déroulés d’août 2016 à mars 2017.

Michel Fafard s’est entouré d’une équipe jeune et dynamique qu’il travaille à former au meilleur de ses connaissances pour assurer la relève de l’entreprise. «À l’aube du 50e anniversaire de GIT Portes et Fenêtres, je suis fier de pouvoir dire que j’ai contribué à son succès durant 12 de ces 50 années», se réjouit-il.

Michel Fafard se dit très satisfait des fruits qu’ont porté ses efforts de redressement. Il entend maintenant orienter l’entreprise vers un nouveau créneau, soit la fabrication de produits de grandes tailles. «La tendance est à la luminosité. Nous avons sur les planches à dessin des produits qui vont révolutionner le marché», confie-t-il.

Une figure locale bien connue

Le résident de L’Assomption est reconnu dans le Sud de Lanaudière pour son implication locale. «J’ai profité de ma période de semi-retraite pour faire beaucoup de bénévolat. Je compte maintenant impliquer l’entreprise dans les projets locaux que je soutiens», assure l’entrepreneur.

L’homme d’affaires est notamment impliqué au sein de la Fondation du Collège de l’Assomption, ainsi que dans l’organisation de la fête du 300e de la ville. «Ce sont de petites gouttes d’eau qui, à la fin, font des océans», image-t-il.

Michel Fafard a fait ses premiers pas dans l’univers des portes et fenêtres avec l’entreprise familiale fondée par son père en 1963, Arcon Canada. Après y avoir œuvré pendant plus de huit ans, il quitte en 1995 pour poursuivre sa carrière selon sa propre vision d’affaires. Le fondateur de GIT Portes et Fenêtres, Giuseppe Tizzone, a également débuté sa carrière dans les rangs du père de M. Fafard.