Sections

Le policier Mario Boisvert honoré par l’ONU

En mission humanitaire à Haïti

Publié le 19 avril 2017

Le policier Mario Boisvert au moment de la remise officielle de sa médaille.

©(Photo – gracieuseté Ville de Repentigny )

En mission de paix à Haïti, le policier Mario Boisvert s’est vu remettre la médaille de l’Organisation des Nations Unies (ONU) pour son travail en appui à la Police nationale d’Haïti.

La remise protocolaire s’est tenue à Port-au-Prince, en présence de nombreux dignitaires, dont des représentants de l’ONU et des hauts dirigeants de la Gendarmerie royale du Canada

Son collègue Pierre-Paul Tardif, lui aussi policier et participant à la même mission, était absent le 9 mars dernier. Il se verra remettre sa médaille honorifique à l’été.

MM. Boisvert et Tardif sont à Haïti depuis décembre dernier et ils y resteront jusqu’en décembre 2017. Ils font partie d’un contingent déployé dans le cadre de la Mission des Nations Unies pour la stabilisation d’Haïti.

Rétablir la sécurité

Leur mandat est de soutenir le gouvernement local dans ses efforts pour rétablir la sécurité publique en contribuant à instaurer un climat plus sécuritaire et plus stable dans le pays, notamment en formant et en accompagnant leurs homologues haïtiens.

À l’invitation de la Gendarmerie royale du Canada, deux membres de l’état-major du Service de police de Repentigny, Helen Dion, directeur et Daniel Archibald, inspecteur-chef à la division du développement stratégique, ont pu assister à la cérémonie de remise des médailles.

De plus, la police de Repentigny a fait savoir qu’elle fera don de ses vestes pare-balles usagées à la Police nationale d’Haïti. Des équipements qui seront bientôt remplacés, question de se conformer aux nouvelles normes provinciales en matière de sécurité policière. (PC)