Sections

L'Assomption fait son apparition dans le palmarès des villes où il fait bon vivre

Conseil de Ville


Publié le 13 juillet 2017

L’Assomption figure pour la première fois au palmarès des villes canadiennes reconnues pour la qualité de vie qu’elles offrent à leurs citoyens, selon le magazine MoneySense.

©TC Media - Olivia Nguonly

Une première au palmarès de MoneySense

L’Assomption figure pour la première fois au palmarès des villes canadiennes reconnues pour la qualité de vie qu’elles offrent à leurs citoyens. Selon le magazine MoneySense, en 2017, L’Assomption se classe au 85e rang au classement général des meilleurs endroits où il fait bon vivre, et ce, dans l’étude de 417 villes du Canada. Depuis 2005, MoneySense analyse la qualité de vie des villes canadiennes et dresse son palmarès en prenant en considération plus de 30 critères, tels que le revenu familial, l’accroissement de la population, le taux de chômage, le taux de criminalité, l'accès à la propriété, l'accès à un médecin de famille et à des services de loisir, etc.

Gestion de l'offre avec l'Aléna

La Ville de L'Assomption a voté une résolution d'appui pour s'exclure de la gestion de l'Offre et de toute renégociation avec l'Accord de libre-échange nord-américain (ALÉNA) dans le chapitre de la production laitière. Elle appuie plutôt son maintien. Rappelons qu'en vertu du système actuel de gestion de l’offre qui encadre la production laitière au Canada, seule une mince quantité de lait américain peut franchir nos frontières. Le conseil a ainsi souligné la grande qualité des produits laitiers fabriqués ici, en sol québécois, pour justifier sa prise de position.

Route dangereuse pour les cyclistes?

Un citoyen est venu faire part de son inquiétude face à l'absence du prolongement de la piste cyclable sur le chemin du golf où, selon lui, des courbes accidentées sont dangereuses pour ceux qui y circulent à vélo. D'autant plus que la route est étroite à certains endroits et que la voie d'accotement n'est pas large. « Il y a des maisons, mais les services ne suivent pas. Qu'attendez-vous », a-t-il fait remarquer aux élus. La conseillère Maryse Turgeon a spécifié que la piste cyclable était inscrite au Plan triennal d'immobilisations (PTI) pour 2018.

Trop d'attente à l'Écoparc

Une heure et demi est le temps qu'aurait passé un résident de L'Assomption à attendre dans sa voiture à L'Écoparc de L'Assomption pour y faire un dépôt il y a quelques semaines. Et il ne serait pas le seul dans cette situation, selon ses dires. Le conseiller Jean Raynault a admis avoir eu vent de cette problématique. « Il y a un réaménagement à faire là », a-t-il répondu au citoyen.

CIEL quitterait L'Assomption

Le Carrefour industriel et expérimental de Lanaudière (CIEL) qui projette de déménager ses activités aux cours des deux prochaines années et qui est présentement locataire de la Ville de Montréal dans des locaux situés à L'Assomption, aurait vraisemblablement décidé de s'établir dans une autre ville, annonçait le maire suppléant, Claude Rivest, répondant à la question d'un résident. « Un rapport a été déposé et CIEL s'en irait à Repentigny », ajoute-t-il en soulignant que la Ville de L'Assomption a fait tous les efforts possibles dans le dossier. « L'examen du site était basé sur un système de pointage très exhaustif », a renchéri le conseiller Michel Gagnon.

6000 spectateurs pour le show des Cowboys

Interrogé sur le nombre de personnes présentes lors du spectacle des Cowboys Fringants le 17 juin dernier, le maire suppléant a mentionné que près de 6000 spectateurs avaient été comptabilisés. Il a aussi répondu aux critiques qui s'indignaient que les chaises n'étaient pas permises sur le site en rappelant que le tout avait été décidé afin d'assurer la sécurité de tous. Il a aussi rappelé que près de 16 000 personnes étaient attendues lors de cette soirée. Un citoyen a ainsi remis en question cette décision, qui selon lui a engendré plusieurs frustrations chez les détenteurs de billets.

Concours de photos

La Ville de L'Assomption rappelle qu'à l'occasion des festivités entourant le 300e anniversaire de fondation de la municipalité, les photographes amateurs et professionnels ont la possibilité de capturer les charmes uniques de leur ville à travers un concours de photos. La personne gagnante se verra remettre une envolée en montgolfière pour 4 personnes. Le tirage du prix se fera le dimanche 13 août, au parc du Partage (secteur Saint-Gérard-Majella). Afin d’inspirer les mordus de la caméra, cinq thèmes sont proposés : L’Assomption et sa nature, Ma ville, ma rivière, Mon centre-ville, L’Assomption et son histoire et On bouge à L’Assomption! (toute activité physique organisée ou libre, seul ou en famille). Les photos doivent être transmises sur support numérique en format JPEG et en haute au plus tard le 15 juillet 2017. Pour infos: www.ville.lassomption.qc.ca/concours