Sections

Valérie Couturier désire impliquer les citoyens au maximum dans la vie assomptionniste

Candidate à la mairie


Publié le 15 juillet 2017

Valérie Couturier se dit passionnée par sa ville et présente aujourd'hui son parti, ADN L'Assomption.

©gracieuseté - @CarolineBabin

POLITIQUE. Avec son équipe ADN L'Assomption, Valérie Couturier fait un retour en politique municipale. Après avoir été conseillère à L'Assomption de 2009 à 2013, la mère de quatre enfants fait aujourd'hui le saut en annonçant sa candidature à la mairie pour les prochaines élections.

« L'Assomption, c'est notre fierté, qu'on en soit natif ou qu'on ait choisi de s'y établir, on a ça en commun, la fierté. L'Assomption, c'est une grande famille aussi, une identité profonde et un sentiment d'appartenance », explique Mme Couturier en parlant de son nom d'équipe, qui cache « Avenir, Dynamique et Novateur » sous son acronyme.

Une grande valeur qu'elle souhaite mettre de l'avant est la participation citoyenne, qui permettrait selon elle de rapprocher la politique des résidents. Pour se faire l'ancienne conseillère municipale a déjà différentes idées, telles que mettre en place un portail interactif et les séances du conseil sur le web, instaurer des budgets participatifs, faire des séances publiques en plein air ainsi que lancer des cafés rencontre entre mairesse et citoyens.

Selon Mme Couturier, plusieurs de ces initiatives ont déjà fait leurs preuves à travers d'autres villes de la province.

« Il faut se nourrir des connaissances des citoyens pour ainsi faire une ville à leur image », croit-elle.

La résidente de L'Assomption estime que de telles mesures pourraient donner envie aux gens de s'impliquer davantage au sein de leur municipalité. « Les élus ne sont pas une marche plus haute, on a juste un rôle différent », ajoute celle qui a l'intention de présenter une équipe complète à ses côtés dans quelques semaines.

Quatre enjeux majeurs

Valérie Couturier compte tabler sur quatre enjeux majeurs lorsqu'il est question de la ville où elle demeure depuis un peu plus de 10 ans, soit la participation citoyenne, une politique de développement durable, un soutien aux organismes et favoriser l'offre récréotouristique.

« Je veux doter L'Assomption d'une politique de développement durable sur les aspects économiques, sociaux et environnementaux. Je sais qu'il s'agit d'un processus long qui demande de consulter les citoyens et des spécialistes », mentionne-t-elle en spécifiant que le site actuel où se trouve l'usine Electrolux pourrait bien contribuer à cette approche.

Après être retournée sur les bancs d'école pour entreprendre des études en gestion des services municipaux et en gestion publique, l'aspirante mairesse espère que les fêtes du 300e continueront à faire rayonner la ville de l'intérieur et de l'extérieur.

Pour infos: Page Facebook «ADN L'Assomption».