Des jeunes misent sur Gymno

Soirée casino bénéfice pour l'organisme lanaudois

Olivia Nguonly olivia.nguonly@tc.tc
Publié le 5 novembre 2016

Cynthia Martin, Myriam Crête et Félix Poulin font partie du comité organisateur de la soirée casino.

©gracieuseté

CASINO. Un groupe d'étudiants en Technique d'intervention en loisir, dont Cynthia Martin fait partie, a choisi de venir en aide à l'organisme Gymno Lanaudière en mettant en place une soirée casino sous le thème Harry Potter «chic». L'événement se tiendra le samedi 19 novembre, dès 18h, dans le local situé en haut de la piscine municipale de Repentigny.

« Ça nous touchait beaucoup quand on pensait à la mission de Gymno, avance Cynthia Martin. En plus, l'un des organisateurs travaille pour l'organisme qui vient en aide aux enfants ayant des difficultés d'apprentissage.

Ça nous touchait beaucoup quand on pensait à la mission de Gymno Cynthia Martin, organisatrice

En effet, Gymno Lanaudière propose différentes activités et même des camps de jour aux enfants dès l'âge de cinq ans.

Les loisirs sont adaptés afin de favoriser leur développement et leur épanouissement et se déroulent dans un climat de non compétition et de valorisation de l’effort, permettant à l’enfant d’accroître sa confiance en lui ainsi que son estime personnelle.

La soirée casino « Bal des 3 sorciers », en référence aux populaires aventures du magicien préféré des ados, se veut un événement convivial où les participants pourront à la fois s'amuser sur les différentes tables de jeux, mais aussi relaxer dans l'espace lounge aménagé à cet effet, invite la jeune Assomptionniste.

Des prix de présence et des tirages sont aussi au menu de la soirée haute en couleur.

Les organisateurs espèrent amasser 1000$ pour la cause qu'ils ont choisi de parrainer.

La soirée casino aura lieu le samedi 19 novembre à 18h au 130, rue Valmont, à Repentigny. Billet en prévente à 25$ et à 30$ à la porte. Pour information: casinogymno@gmail.com ou sur la page Facebook de l'événement «Soirée casino, le bal des 3 sorciers».