Plus de 1000 morceaux à 1$ font le bonheur d'acheteurs avertis

Magasin de la simplicité volontaire à ESPA


Publié le 25 mars 2017

Les élèves de cinquième secondaire sont au coeur du projet.

©TC Media - Olivia Nguonly

FRIPERIE. Les acheteurs avertis faisaient la file jeudi en fin d'après-midi quelques minutes avant l'ouverture du magasin de la simplicité volontaire à l'école secondaire Paul Arseneau. La raison? Ils étaient impatients de faire des trouvailles vestimentaires au coût de 1$!

« C'est la première fois que des gens attendent avant l'ouverture », se réjouissait Cathy Thibeault, enseignante à l'école secondaire de L'Assomption et instigatrice de la friperie temporaire, qui accueillait le grand public le jeudi 23 mars.

Les jeunes de cinquième secondaire sont au cœur du projet de récupération et d'entraide qui vise, entre autres, l'adoption d'habitudes de consommation éclairée.

Selon l'instigatrice du projet, la popularité grandissante de l'événement coïncide ainsi avec un changement des mentalités en lien avec une manière plus réfléchie de consommer. « C'est vraiment une philosophie qui se développe dans notre société », croit-elle.  

La vente de vêtements pour femmes, hommes et enfants a permis de récolter une somme de près de 1000$, à l'instar de l'année dernière. Au-delà de l'argent amassé, il est aussi bon de savoir que l'enseignante fait don de centaine de vêtements à des élèves dans le besoin.

Rappelons que les fonds amassés serviront à soutenir les jeunes de l'établissement d'enseignement éprouvant des difficultés financières.