L’Assomption, d’hier à aujourd’hui

300e anniversaire de L’Assomption


Publié le 13 mars 2017

Une soixantaine de photographies sont exposées à la bibliothèque Christian-Roy jusqu’au 15 avril.

©(Photo TC Media – Francis Trudeau)

EXPOSITION. À l’occasion du 300e anniversaire de L’Assomption, une nouvelle exposition a vu le jour à la bibliothèque Christian-Roy, mettant en vedette le passé et le présent de la municipalité.

L’exposition « L’Assomption, d’hier à aujourd’hui » présente une soixantaine de photographies, montrant les emplacements de divers bâtiments patrimoniaux lors de différentes époques. L’exposition est l’œuvre du photographe assomptionniste Robert Dupuis, qui, depuis plus de quatre ans, s’amuse à recréer des photos d’époque au goût du jour. 

« Ce projet a commencé sur Facebook. J’ai trouvé de vieilles photos de L’Assomption et j’ai voulu recréer les photos pour faire un avant/après. Ce travail de longue haleine m’a permis de recréer plus d’une centaine de photos au total et je continue le travail », explique M. Dupuis.

Selon lui, il est important de conserver le patrimoine historique de L’Assomption. « J’ai grandi ici, je suis un vrai Assomptionniste. Je trouvais que l’exposition représentait bien le passé de la municipalité. Elle permettra aux nostalgiques de retrouver leurs souvenirs de jeunesse, alors que pour les plus jeunes, elle leur permettra de découvrir l’histoire de leur ville », souligne le photographe professionnel.

C’est lors de l’appel de projets dans le cadre des festivités du 300e anniversaire de L’Assomption que l’idée est venue pour M. Dupuis. « Le projet a été envoyé au comité de sélection et a été sélectionné pour faire partie de la programmation du 300e, grâce à son originalité et la mise en valeur du patrimoine de la ville. Nous sommes très fiers de présenter le travail de recherche et de création de M. Dupuis ici à la bibliothèque Christian-Roy », affirme la chef de division à la bibliothèque Marjolaine Bertrand.

Dans les photos exposées, on retrouve des bâtiments bien connus du public, tels que le Collège de l’Assomption et l’Oasis du Vieux Palais, mais également des résidences et bâtiments aujourd’hui disparus.

« C’est fascinant de voir à quel point le centre-ville de L’Assomption a changé au cours du dernier siècle. Bien que l’on retrouve plusieurs bâtiments datant des années 1800 encore intacts, il y en a plusieurs autres qui ont laissé leur place à des bâtisses plus récentes, soit en raison de décisions discutables ou encore à cause de situations hors de notre contrôle comme des incendies par exemple », constate M. Dupuis.

Ce dernier est d’avis que L’Assomption a tout intérêt à protéger davantage son patrimoine bâti. « Il y a eu plusieurs projets en ce sens au cours des dernières années, mais il y a encore beaucoup de travail à faire. C’est important de conserver des bâtiments patrimoniaux en bon état, afin de faire perdurer la mémoire de nos ancêtres », soutient Robert Dupuis.

L’exposition « L’Assomption d’hier à aujourd’hui » est présentée gratuitement à la bibliothèque Christian-Roy jusqu’au 15 avril. Pour plus d’informations, veuillez consulter le www.300lassomption.ca.

Robert Dupuis et Marjolaine Bertrand, accompagnés d’élus municipaux de L’Assomption et de la députée fédérale de Repentigny, Monique Pauzé.

©(Photo TC Media – Francis Trudeau)

Une soixantaine de photographies sont exposées à la bibliothèque Christian-Roy jusqu’au 15 avril.

©(Photo TC Media – Francis Trudeau)

Une soixantaine de photographies sont exposées à la bibliothèque Christian-Roy jusqu’au 15 avril.

©(Photo TC Media – Francis Trudeau)