Les savoir-faire de L’Assomption à l’honneur


Publié le 10 avril 2017

Dignitaires et invités d’honneur au vernissage. Dans l’ordre habituel, Caroline Mireault, attachée de Monique Pauzé, Sébastien Nadeau ambassadeur du 300e, Line Painchaud de la MRC de L’Assomption, Nicole Martel conseillère municipale, Rémi Richard des Loisirs de la Ville, Hans Glaude du Collège de L’Assomption, Manon Bourget de Familiprix et Michel Gagnon, maire suppléant de L’Assomption.

©TC Media – Donald Brouillette

EXPOSITION. La Ville de L’Assomption et ses partenaires ont inauguré le 6 avril à la bibliothèque du Collège de L’Assomption, l’exposition « Les savoir-faire de L’Assomption », qui met en valeur le patrimoine local à travers l’évocation des divers métiers qui ont accompagné la naissance et le développement de la municipalité.

En préparation depuis plus d’un an, l’exposition qui s’encadre dans le 300e anniversaire de L’Assomption veut « démontrer l’importance du village, aux 18e et 19e siècles particulièrement, par les métiers qui s’y sont pratiqués. On veut en faire une exposition mobile pour qu’elle se déplace dans les écoles, les centres commerciaux et autres. Le souhait est qu’elle perdure en 2018 et qu’on puisse toucher d’autres municipalités », expliquait Mathieu Lagacé, chef de division Culture et communautaire à la Ville.

Les visiteurs pourront donc découvrir sur une série de grands panneaux thématiques, les fondements de l’économie locale depuis les tout débuts. École d’agriculture et ferme expérimentale, création du collège, fabrication de bateaux et moulin à scie, de chaussures avec Victor Geoffrion, de chapeaux chez Dignard et Moreau, sans oublier le travail du textile et la production de la fameuse ceinture fléchée sont là pour témoigner de la vitalité économique de cette communauté implantée dès 1717 sur un méandre de la rivière.

Le conseiller municipal et maire suppléant Michel Gagnon a parlé pour sa part d’un « legs des hommes et femmes d’ici » et invité les citoyens à se réunir autour des célébrations du 300e et à exprimer leur fierté lors de ces fêtes.

L’exposition occupera l’entrée de la bibliothèque du Collège de l’Assomption jusqu’à la fin avril et on espère que les enseignants en histoire se l’approprient pour en faire bénéficier les élèves. Suivra une présence aux Galeries de la rive-nord du 8 mai au 5 juin, puis à la bibliothèque municipale Christian-Roy cet été et à la Fête au Petit village en septembre.

« On veut rendre accessible et intéressante l’histoire de L’Assomption, que ça allume quelque chose chez les gens, le désir d’aller plus loin dans leurs connaissances », précise Mathieu Lagacé. L’Assomption ayant rayonné dans le développement de toute la région, on souhaite donc faire circuler l’exposition dans plusieurs municipalités au cours des prochaines années.