Sections

La pièce Boeing Boeing prend son envol

Théâtre d'été à L'Assomption


Publié le 14 juillet 2017

Dans la pièce Boeing Boeing, tous les bons ingrédients d'une pièce de théâtre d'été ont été mélangés, assaisonnés et bien dosés pour assurer une belle soirée jusqu'au 2 septembre à L'Assomption.

©TC Media - Stéphane Grégoire

THÉÂTRE. Claquage de portes à outrance, pirouettes, gymnastique faciale et autant de jeux de mots sur l'aviation ont séduit les spectateurs du Théâtre Hector-Charland de L'Assomption venus assister à la première médiatique de Boeing Boeing le mercredi 12 juillet. En prime, des comédiens bourrés de talent toujours prêts à leur faire décoller un rire bien senti.

Dans la pièce Boeing Boeing, tous les bons ingrédients d'une pièce de théâtre d'été ont été mélangés, assaisonnés et bien dosés pour assurer une belle soirée jusqu'au 2 septembre à L'Assomption.
TC Media - Stéphane Grégoire

À la suite d'une annulation de leur vol, les trois amoureuses d'un habile Don Juan (Bernard Fortin) débarquent toutes les trois chez leur amant, lui qui organisait adroitement ses rendez-vous galants en fonction des différents fuseaux horaires des trois hôtesses de l'air.

Il y a la Française (Martine Francke) qui ne peut, en apparence, se passer de son biquet adoré, la Russe (Lise Martin), avec sa fougue bien sentie et la Québécoise (Caroline Bouchard), la préférée de monsieur.

Dans la pièce Boeing Boeing, tous les bons ingrédients d'une pièce de théâtre d'été ont été mélangés, assaisonnés et bien dosés pour assurer une belle soirée jusqu'au 2 septembre à L'Assomption.
TC Media - Stéphane Grégoire

Un ami de longue date (Martin Héroux) du tombeur décide de s'établir chez lui quelque temps histoire d'étudier les rudiments de ce mode de vie qui pique sa curiosité. Il se laissera malgré lui emporter par ce tourbillon de demi-vérités et d'incessants subterfuges. Au cœur de la tempête, l'homme bienveillant y trouvera même l'amour…

Pauline Martin, la dernière, mais non la moindre

Dans la pièce Boeing Boeing, tous les bons ingrédients d'une pièce de théâtre d'été ont été mélangés, assaisonnés et bien dosés pour assurer une belle soirée jusqu'au 2 septembre à L'Assomption.
TC Media - Stéphane Grégoire

Sans oublier «la reine du foyer», celle qui veille au maintien d'un semblant d'ordre dans la maisonnée pendant que son patron est occupé à conquérir la France, le Québec et la Russie. « C'est pas une vie pour une bonne ici », martèle Berthe (Pauline Martin), la bonne, à plus d'une reprise.

Pour elle, qui n'en peut plus des entourloupettes amoureuses de son patron, une réplique sucrée salée n'attend pas l'autre. C'est au personnage de Berthe, ou Berthie, de son petit nom, que revient sans doute le plus grand nombre de fous rires dans la salle. Avec des répliques mordantes comme « en transit, et moins longtemps dans le ''lite'' » et ses nombreuses acrobaties, la comédienne a livré une performance sans failles.

« En 43 ans de métier, c'est la meilleure équipe avec laquelle j'ai travaillé », confiait Pauline Martin en entrevue.

Dans la pièce Boeing Boeing, tous les bons ingrédients d'une pièce de théâtre d'été ont été mélangés, assaisonnés et bien dosés pour assurer une belle soirée jusqu'au 2 septembre à L'Assomption.
TC Media - Stéphane Grégoire

Bref, tous les bons ingrédients d'une pièce de théâtre d'été ont été mélangés, assaisonnées et bien dosés pour assurer une belle soirée jusqu'au 2 septembre à L'Assomption.

Boeing Boeing a été adaptée et mise en scène par André Robitaille et la comédie désopilante créée en 1960 a été jouée plus de 20 000 fois, sans compter qu'elle figure au Livre des records Guinness pour avoir été la pièce française la plus représentée à l'étranger.

Pour infos et achat: 450 589-9198 poste 5 et au hector-charland.com