Sections

Le développement économique au cœur des priorités

Table des préfets de Lanaudière


Publié le 29 juin 2017

Les dirigeants de la Table des préfets de Lanaudière ont lancé les priorités régionales.

©(Photo TC Media – Pierre Chartier)

DÉVELOPPEMENT. La Table des préfets de Lanaudière a rendu publiques les priorités régionales dans le développement stratégique 2017-2022, lors d'un événement qui s'est tenu au Centre d'art Diane Dufresne de Repentigny, le mardi 27 juin.

Rappelons que cette démarche régionale a permis de dégager 14 enjeux pour le développement, qui ont par la suite été discutés entre 150 personnes du milieu réunies dans le but de déterminer les axes de la réussite pour le secteur de Lanaudière.

Ressortis plus unis que jamais à la suite de la réunion du 12 mai dernier, les élus qui composent la Table des préfets de Lanaudière ont identifié quatre grandes orientations pour mener à bien les priorités régionales.

On parle ici de développement économique, du développement des infrastructures, du développement d'une identité lanaudoise forte et de développement social. Il est important de préciser que ces quatre priorités vont servir à guider les investissements du fonds d'appui au rayonnement des régions annoncé par le gouvernement provincial.

Combien pour Lanaudière?

Le seul point qui demeure obscur est le montant des fonds, qui n'a pas encore été dévoilé. D'ailleurs, la vice-première ministre et ministre responsable de la région de Lanaudière, Lise Thériault, était absente lors de cette soirée. C'est son conseiller politique, Pierre-Luc Bellerose, qui a pris la parole pour rassurer les préfets en leur disant que les montants seront là pour les aider.

« On parle ici d'un fonds de 30 millions qui sera dépensé à la grandeur des zones administratives du Québec l'an prochain, ce qui ne regroupe pas les régions de Montréal et Québec, car elles bénéficient d'une autre enveloppe budgétaire. »

En faisant le calcul, les dirigeants de la Table des préfets de Lanaudière estiment à environ 2 M $ le montant que la région pourrait recevoir au cours de la prochaine année.

Pour le président de la Table des préfets de Lanaudière et maire de Sainte-Marcelline-de-Kildare, Gaétan Morin, il importe de maintenir les priorités régionales qui vont correspondre à la réalité des Lanaudois.

« Ce qui devient aussi essentiel, c'est d'obtenir les fonds permis par le gouvernement. Si ce n'est pas maintenant, c'est de les obtenir plus tard. Ce n'est pas à cause que les fonds ne sont pas accessibles aujourd'hui qu'ils ne le seront pas demain. Il faut s’assurer que nous ayons les sommes disponibles, mais nous allons continuer le travail que nous avons débuté.»