Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Justice

Retour

13 octobre 2017

Geneviève Geoffroy - ggeoffroy@lexismedia.ca

Le boxeur à la retraite Renan St-Juste est accusé d'agression sexuelle

©Photo TC Media Pierre Chartier

JUSTICE. Renan St-Juste, ce boxeur de 45 ans à la retraite et président d'un club de boxe de Repentigny, fait face à une accusation d'agression sexuelle dont il devra se défendre lors de son procès prévu en février 2018.

Renan St-Juste aurait agressé sexuellement une femme à Repentigny en novembre 2016.

S'il est reconnu coupable, cet ancien boxeur professionnel risque une peine maximale de dix-huit mois de prison puisqu'il est accusé par voie sommaire et non par voie criminelle.

Il a formellement comparu devant le tribunal en mai dernier, quelques semaines après qu'il eut annoncé qu'il accrochait ses gants de boxe et qu'il voulait agir en tant que promoteur.

Renan St-Juste est président du Club de boxe 35 de Repentigny et il confiait à TC Media dans un article, paru à peine quelques jours avant sa comparution devant le tribunal, qu'il désirait faire de Repentigny « une véritable table tournante de la boxe au Québec ».

Son dernier combat a eu lieu au Centre Bell, le 30 janvier 2016, contre Francis Lafrenière de Coteau-du-Lac. Le combat, qu'il a perdu, était présenté en sous-carte du combat revanche entre Sergey Kovalev et Jean Pascal.

Au cours de sa carrière, qui a débuté en 2003, Renan St-Juste a cumulé une fiche de 26 victoires, dont 18 par K.O., de 5 défaites et d'un match nul.

Joint par TC Media vendredi, Renan St-Juste n'a pas voulu faire de commentaires sur l'accusation qui pèse contre lui.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Repentigny - Caméléon Média