Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

11 décembre 2017

Le monde en « TRANSition », expliqué par Jean-Sébastien Bourré

Un premier ouvrage en français sur les transidentités

VALERIE HOULE - equiperedaction@tc.tc

©Photo gracieuseté

LITTÉRATURE. On entend de plus en plus de parler de transidentité. Dans les émissions de télévision, en entrevue dans les bulletins de nouvelles, dans les différents événements… Mais ceux qui veulent plonger en profondeur avaient des options relativement limitées… jusqu’à maintenant. Puisque l’auteur originaire de Repentigny Jean-Sébastien Bourré a décidé d’offrir à tous ceux qui s’y intéresse un ouvrage plus que complet de 841 pages, TRANSition, publié chez Marcel Broquet et disponible pour tous… trans ou pas.

Jean-Sébastien Bourré n’est ni transexuel ni transgenre ni travesti. Pourtant, il aborde tout cela dans son livre, et plus encore. « Dans ma vie, j’ai fait la rencontre de plusieurs personnes liées au phénomène trans, explique l’auteur. Un de mes premiers contacts a été la rencontre d’un élève dans ma classe lorsque j’avais 19 ans. Il était en dépression sévère, puis à la fin de son cheminement, il est devenu Pascale, une fille. » L’enseignant de profession n’est pas une exception. Comme tout le monde, cette réalité l’a intrigué. « Je me suis rendu compte que c’était quelque chose qui existait, puis je me suis demandé comment c’était possible. »

©Photo TC Media - Valérie Houle

Jean-Sébastien Bourré lançait récemment son bouquin. On reconnaît notamment sur la photo Marguerite Blais, qui a incité l’auteur à se lancer, de même que Michelle Blanc, qui signe la préface.

Le long processus d’écriture

S’intéresser à la transidentité, c’est une chose. Mais écrire un livre, c’en est une autre. Et Jean-Sébastien Bourré n’aurait pas nécessairement pensé que la vie l’amènerait à écrire un des premiers ouvrages de ce genre en français.

« J’avais déjà écrit un guide contre l’intimidation à l’école pour la Fondation Jasmin-Roy avec qui je collabore, raconte l’auteur. J’avais proposé d’en écrire un sur les réalités transidentitaires, mais ça n’avait pas été possible. Finalement, en février dernier, mon amie Marguerite Blais m’a appelé pour me dire que son éditeur voulait qu’elle écrive un livre, mais qu’elle n’avait pas d’idées. Elle a donc pensé à moi, et m’a proposé d’écrire un livre sur l’histoire des trans au Québec. L’éditeur, Marcel Broquet, a accepté, et ça a finalement donné un ouvrage de 841 pages. »

841 pages… écrites en seulement cinq mois. Et de la recherche, dans ce livre, il y en a. De la recherche, mais aussi des témoignages, des anecdotes, des faits historiques, des comparaisons, des exemples, des histoires… « Je voulais vraiment que ce soit un livre d’information sur les réalités transidentitaires, c’est-à-dire toutes les réalités trans qu’on connaît. »

©Photo gracieuseté

Jean-Sébastien Bourré lançait récemment son bouquin. On reconnaît notamment sur la photo Marguerite Blais, qui a incité l’auteur à se lancer, de même que Michelle Blanc, qui signe la préface.

Jean-Sébastien Bourré n’a rien exclus. Pendant des centaines de pages, il décrit, avec moult exemples et recherches scientifiques à l’appui, ce qu’est la transexualité, le travestissement, les cisgenres, être transgenre, être intersexe…  « Ce n’est pas une définition simple dans un paragraphe, spécifie l’auteur. Chaque parcours est individualisé et fait partie de la personne. » Il aborde l’aspect du diagnostic, tout comme l’« apparition » des premiers transexuels dans l’Histoire et au Québec.

« Il y a très peu d’écrits en français qui abordent en condensé tous les sujets liés à la transidentité, relate-t-il. Ça permet, au final, de bien saisir les enjeux par rapport à soi et aux autres. »

Ce livre ne s’adresse donc pas seulement à la communauté trans, loin de là. « Ça concerne toutes les personnes qui se posent des questions sur leur propre identité, mais aussi à ceux qui vivent la transition de proche, parce que l’entourage de la personne trans vit aussi du changement dans sa vie. » Mais <Ri>TRANSition<$p> convient aussi à monsieur et madame tout-le-monde qui souhaite comprendre ces réalités. « Il ne faut pas oublier que 9% des Canadiens ont côtoyé ou côtoient une personne trans, informe l’écrivain. Ça représente une personne sur dix, c’est donc important de s’informer. »

Et jusqu’à présent, Jean-Sébastien Bourré est récompensé pour le nombre incalculable d’heures qu’il a consacrées à cet ouvrage. « Je le comprends avec le nombre de témoignages que je reçois depuis la publication. Ça va de la personne qui me dit qu’elle a compris qui elle était grâce à ce livre, à la grand-mère qui m’écrit pour me dire qu’elle aurait aimé lire ce livre au moment où son petit-garçon entamait une transition à l’âge de 14 ans. »

Avec le nombre de détails, de références et avec tout le vocabulaire et les définitions que contient ce livre, gageons que le titre de cet ouvrage et le nom de l’auteur se retrouveront d’ici peu dans les bibliographies d’étudiants… de tous les niveaux!

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Repentigny - Caméléon Média