Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Société

Retour

18 juillet 2017

Une ceinture noire pour Julien et une source de fierté pour son père

Malgré son handicap, rien n'arrête le jeune homme

©gracieuseté

TÉMOIGNAGE. « S'il se rend à la ceinture orange ou verte, ça va être beau », se disait Ghislain Tremblay, lorsque son fils a débuté ses cours de karaté. Aujourd’hui, 14 ans plus tard, à force de travail et de persévérance, Julien vient tout juste de recevoir sa ceinture noire en karaté Shotokan. Pour le jeune homme atteint de dyspraxie et d'une déficience intellectuelle légère, il s'agit d'un véritable exploit qui fait la fierté de sa famille.

« Dès son plus jeune âge, on nous avait dit qu'il ne marcherait peut-être jamais et qu'il ne saurait peut-être jamais lire ou écrire », ajoute M. Tremblay, subjugué par les progrès de son fils au fil des ans.

Le jeune homme de 21 ans présente plusieurs diagnostics, dont aussi un trouble envahissant du développement, mais c'est véritablement la dyspraxie qui constitue sont plus grand défi au quotidien.

La maladie se traduit pour Julien en des difficultés avec tout ce qui a trait à sa motricité fine et avec le fait de devoir se situer dans l'espace spatial et temporel. Il a aussi des défis à relever au niveau de sa mémoire, limitée pour certains aspects de la vie courante.

« Il adore les jeux vidéo, particulièrement ceux de hockey et il connaît les noms des joueurs par cœur. Toutefois, quand il fait son stage au dépanneur et qu'il fait le ménage des tablettes, il peut lui arriver d'oublier où était placé l'article initialement », illustre son père.

Le karaté père-fils

Quand est venu le temps de sélectionner un sport pour Julien vers l’âge de 7 ans, le karaté allait de soi. « Les sports qui impliquent de la course, comme le soccer ou le baseball sont plus difficiles, car il court un peu comme un enfant et les sports d'équipe non plus ce n'est pas évident », explique M. Tremblay.

Grand amateur de vélo, ce loisir ne convenait pas non plus à son fils, puisque les questions d'équilibre représentent aussi tout un défi pour Julien. Ghislain Tremblay a ainsi lui aussi tenu à exercer ce sport avec son fils. Le père de famille de Repentigny détient aujourd'hui sa ceinture noire Nidan. « Le karaté, c'est un sport que j'avais toujours voulu faire avec Julien. C'est vraiment gratifiant pour lui et en plus, ça nous fait un intérêt commun. »

Depuis un an, le jeune homme de 21 ans s'entraînait à raison de trois fois par semaine au club de karaté Shodokan de Repentigny avec un seul objectif en tête: décrocher sa ceinture noire.

« Il savait que ça s'en venait et quand il l'a obtenue, il m'a demandé de remplir la feuille pour obtenir la dan supérieure, soit la Nidan. »

Un autre grand projet

Il y a aussi un autre projet que caresse Julien et dont il a fait part à ses parents: avoir son propre appartement (avec supervision) et être ainsi plus autonome.

Pour Ghislain Tremblay, le rêve de son fils ne vient pas avec un échéancier, car il sait que les apprentissages de Julien sont plus longs, mais il croit aussi en les capacités et le courage de ce dernier.

« Il a été capable d'attacher les lacets de ses souliers seul à 16 ans, et plus petit, apprendre à s'habiller par lui-même lui a pris six mois. À la maison, il y a beaucoup de répétitions matin et soir », détaille-t-il.

D'ici ce grand projet de déménagement, le jeune homme participe par exemple aux tâches de la maisonnée dans la mesure du possible et continue de fréquenter le centre La Croisée à Repentigny, où il suit entre autres des cours de cuisine, qu'il peut ensuite intégrer à son quotidien.

Bien sûr, le karaté continuera aussi de faire partie de sa vie.

« Il a dépassé les projections à cent mille à l'heure et pour tous les enfants handicapés ou différents, c'est signe qu'avec de la persévérance, eux aussi peuvent atteindre leurs objectifs et parfois même les dépasser », conclut avec fierté le papa de Julien.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Repentigny - Caméléon Média