Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

17 mai 2018

Plus de 100 000 photos historiques à numériser

©Photo gracieuseté - Archives Lanaudière

Un grand projet de numérisation de la collection de photos et d'iconographies d'Archives Lanaudière est en cours et pourra se poursuivre grâce à une subvention de 82 554$ de Bibliothèque et archives Canada (BAC).

Une douzaine de projets québécois ont ainsi été retenus. Archives Lanaudière en est à sa troisième et dernière année de numérisation de ses quelque 100 000 photos, témoins du passé de la région.

Pour Denis Pépin, directeur d'Archives Lanaudière, les photographies sont une des meilleures façons de diffusion de l'histoire au grand public. «La numérisation permet aussi la sauvegarde des documents d’archives et évite la manipulation des originaux parfois fragiles», indique-t-il.

Il s'agit d'un long et laborieux travail, car il faut décrire chaque photo, mais aussi leur attribuer des mots-clés. «Par exemple, pour une photographie représentant une personne attendant le train à la gare, vous aurez comme mots-clés : gare, train, rail, horaire et même, si c’est le cas, annonce de coca-cola si on en voit une au-dessus du personnage», explique M. Pépin.

Jusqu'à maintenant, en plus de 74 fonds traités en tout ou en partie et des plans indexés, 43 797 photographies et autres documents iconographiques ont été numérisés et indexés, 24 films 8 et 16 mm ont été transférés, pour environ 20 heures d’écoute et 580 bandes vidéos  Beta ¾ transférées et indexées.

Projet de site Internet

Archives Lanaudière compte rendre ses photos disponibles en ligne à travers un site Internet dont l'appel de proposition suivra.

«Le site permettra de consulter et de commander des photos en ligne. La recherche de photos sera facilitée par un moteur de recherche qui permettra de retracer une photo à l’aide de mots-clés, du titre, de la date lorsque connue, de l’époque, des personnages et des éléments contenus dans ces photos», explique M. Pepin. D'où l'importance de bien identifier les éléments qui la composent.

Pour la mémoire collective

Situé à L'Assomption dans des locaux du Collège, Archives Lanaudière gère un des plus gros centres d'archives au Québec et conserve l'équivalent d'environ trois kilomètres de long de documents dans sa voûte à température et humidité contrôlées. Au fil de ses 25 ans d'existence, l'organisme a aussi développé une expertise en services de gestion d'archives historiques et administratives, ainsi que de l'entreposage.

L'organisme est présentement en réflexion concernant ses locaux, qui sont pour le moins exigus et commencent à être désuets. «Nous sommes à élaborer un plan de financement. C'est certain que l'emplacement au centre-ville de l'Assomption, une ville riche en histoire, au cœur du Quartier des arts, est idéal. Est-ce que nous allons conserver les locaux et les améliorer ou déménager? Nous ne le savons pas encore», a indiqué M. Pepin, en mentionnant que d'autres villes de la région sont prêtes à les accueillir.

Enfin, à noter que les circuits touristiques sont de retour cette année, la programmation sera annoncée en juin.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Repentigny - Caméléon Média