Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Politique

Retour

16 janvier 2018

Pierre Chartier - pchartier@lexismedia.ca

Monique Pauzé dresse son bilan

Session parlementaire

©(Photo - gracieuseté)

BILAN La députée du Bloc québécois pour la circonscription de Repentigny, Monique Pauzé, y est allée de son analyse et de son bilan de la dernière session parlementaire à Ottawa.

Selon la députée, il appert que les libéraux de Justin Trudeau ont nagé dans les problèmes d'éthique tout au long de la dernière session parlementaire: «Justin Trudeau est le premier Premier ministre à avoir enfreint la Loi sur les conflits d’intérêts en se rendant sur l’île privée de l’Aga Khan en compagnie de sa famille et d’amis pendant les Fêtes. Dans certains pays, il aurait été obligé de démissionner. Et Bill Morneau a été blanchi par la commissaire à l’éthique dans une première enquête sur un potentiel délit d’initiés, mais le ministre des Finances n’est pas au bout de ses peines puisque ce dernier fait encore l’objet d’un examen du Commissariat aux conflits d’intérêts et à l’éthique quant à son projet de loi C-27. Tous les partis d’opposition ont réclamé la tenue d’une enquête sur ce projet de loi, portant sur les régimes de retraite, qui a permis à Morneau Shepell de s’enrichir. L’entreprise — avec laquelle le ministre a coupé tous ses liens en vendant le reste de ses actions cet automne — a répliqué que les fonds de pension constituent moins de 1 % de son chiffre d’affaires. Il reviendra au nouveau commissaire, Mario Dion, de poursuivre cet examen entrepris par sa prédécesseure à la mi-novembre.»

Un gain contre Énergie-Est

Toujours selon les propos de Monique Pauzé, le gouvernement libéral n'a aucun plan pour lutter contre les changements climatiques: «Pour une rare fois, le secteur pétrolier a devancé celui des transports quant aux émissions de gaz à effet de serre. Seuls nos députés ont porté la voix de la mobilisation citoyenne contre Énergie Est et nous sommes le seul parti au Parlement canadien à pouvoir aujourd’hui célébrer cette victoire avec la population.» 

Netflix, une catastrophe

Selon la députée bloquiste de la circonscription de Repentigny, il est impératif que le gouvernement Trudeau revienne sur son entente avec Netflix et s'assure que les multinationales étrangères qui font des affaires au Québec, ainsi qu'au Canada, soient soumises aux mêmes réglementations des industries de chez nous: «Comment nos industries culturelles, médiatiques et même nos commerces peuvent-ils survivre devant ces géants qui, selon les cas, ont l'avantage de ne pas avoir à payer d'impôts, de redevances ou encore prélever les taxes de vente. Trudeau doit bouger.»

Il faut aussi souligner, comme le faisait remarquer Monique Pauzé, la demi-victoire du Bloc québécois pour les aînés à faible revenu dans le dossier de l’inscription automatique au Supplément de revenu garanti (SRG) entrée en vigueur au début de la nouvelle année. «Seule ombre au tableau, les aînés ayant eu 65 ans avant la mise en œuvre de la politique devront toujours en faire la demande. Plusieurs aînés sont donc encore laissés dans la pauvreté», mentionne-t-elle.

Soulignons que l'inscription automatique au SRG signifie que chaque mois, jusqu'à 17 000 aînés, qui ont atteint l'âge de 64 ans le 1er décembre 2017 ou après, seront automatiquement inscrits à cette prestation sans qu'ils aient à remplir une demande initiale. À compter de janvier 2018, ces aînés recevront une lettre les informant qu'ils seront inscrits à la Sécurité de la vieillesse (SV) et au SRG sans avoir à présenter de demande et commenceront à recevoir leurs prestations automatiquement, s'ils y sont admissibles, à 65 ans. Le premier versement sera effectué un mois après que le client a atteinte l’âge de 65 ans.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Repentigny - Caméléon Média