Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

15 octobre 2018

Nathalie Vigneault - nvigneault@lexismedia.ca

Les industries tissent des liens à L’Assomption

stageline

©Photo Nathalie Vigneault

Yvan Miron, président de Stageline, a présenté son entreprise. Le maire de L’Assomption Sébastien Nadeau et Nathalie Arsenault de CIENOV étaient aussi sur place.

Les manufacturiers de la MRC étaient invités à une activité réseautage chez Stageline à l’Assomption, le tout organisé par CIENOV et l’Association des industriels de Lanaudière (AIL).

Avant une visite de l’usine, le président de Stageline, Yvan Miron, a exposé aux participants le modèle d’affaires de son entreprise ainsi que sa vision.

Forte d’une longue expertise en développement d’équipement scénique, l’entreprise de L’Assomption a su s’imposer dans le domaine. Elle est maintenant présente dans 45 pays et emploie 180 employés.

« J’ai toujours été dans l’industrie du spectacle et au départ, tout était à faire dans le domaine, c’était pas mal improvisé. En tant que producteur d’événements, je ne trouvais pas le bon produit adapté à notre température », raconte M. Miron.

Écologique avant l’heure

Le leitmotiv de M. Miron est devenu « faire plus avec moins ». Il fallait aussi que les produits soient rentables, faciles à monter et à transporter, durables et sécuritaires. « Il y a eu la scène 1, puis la scène 2, 3…maintenant on doit être rendu à 1000 », sourit M. Miron.

La réduction de matières pour la production d’une scène mobile est notable, car une grande scène entre dans une seule remorque plutôt que cinq. Les gaz à effet de serre sont par le fait même réduits. Enfin, les scènes Stageline sont pratiquement entièrement recyclables, car fabriquée d’aluminium notamment et elles ont une durée de vie de 30 à 40 ans. Pour ajouter à cela, l’usine de Stageline est certifiée LEED.

Industrie et vitalité économique

Pour la Ville de L’Assomption, le développement économique passera aussi par le développement d’opportunités pour les industries à venir s’installer, tel que l’a souligné le maire Sébastien Nadeau.

« Nous sommes à développer un comité d’accueil et de développement des industries. Étant moi-même un homme d’affaires, je sais que lorsque l’on démarre un projet on n’a pas envie de se faire accueillir avec des interdictions. Plutôt, la Ville aura une approche collaborative », a souligné M. Nadeau.

Le maire rencontre présentement les entreprises industrielles sur son territoire pour comprendre leurs besoins et leur vision. De plus, un projet de nouveaux condos industriels et commerciaux est déjà en branle.

L’activité cadrait parfaitement avec la mission de l’Association des industriels de Lanaudière. « L’AIL vise à créer des rencontres entre les membres industriels et favoriser les échanges entre les dirigeants d’entreprises et éventuellement du maillage d’affaires », a souligné Tommy Mailhot, président de L’AIL.

Pour le CIENOV, anciennement le CLD, c’était l’occasion de faire connaître ces services d’accompagnement auprès d’entreprises de la MRC. Celle-ci compte tout près de 300 entreprises du domaine industriel sur environ 3000 au total.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Repentigny - Caméléon Média