Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Société

Retour

17 octobre 2018

Nathalie Vigneault - nvigneault@lexismedia.ca

Le boisé des Terres noires nommé « projet inspirant » de la CMM

boisé terres noires l'assomption

©Photo gracieuseté- FCEL

Un grand étang d’une superficie de 2 hectares a été créé afin de permettre d’enrayer le roseau commun (phragmite) qui avait envahi le milieu naturel déboisé.

La Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) désigne, parmi ses projets inspirants, le boisé des Terres noires à L’Assomption, qui termine une importante phase d’aménagement en vue de sa réhabilitation naturelle.

À lire aussi:

À l’occasion d’une journée portes ouvertes le samedi 13 octobre, la population a d’ailleurs pu visiter ce milieu naturel de 37,4 hectares désormais protégé.

Cette journée-là, les visiteurs ont pu constater l’énorme travail qui a été réalisé par la Fiducie de conservation des écosystèmes Lanaudière (FCEL) depuis un an : nettoyage de gros rebuts, création d’un étang afin d’ennoyer l’envahissant roseau commun, plantation de 4800 arbres et arbustes, puis élaboration d’un plan de suivi des espèces végétales et animales.

Publicité

Défiler pour continuer

« C’était aussi l’occasion d’inviter nos bailleurs de fonds à constater le travail et visiter le site », souligne Michel Leboeuf, directeur du FCEL.

Lieu accueillant des projets de recherche, le Boisé des Terres noires est aussi soutenu financièrement par Hydro-Québec, Environnement Canada, la Fondation Écho, l’UQÀM et la Fondation de la Faune du Québec.

Des inventaires biologiques

Afin de mesurer la « productivité » du milieu naturel, des inventaires des espèces animales et végétales seront réalisés aux cinq ans, dont le tout premier devrait avoir lieu en juin 2019.

« En ce moment, nous avons 16 points d’observation, dont neuf stations d’écoute des amphibiens et quatre lignes d’observation des petits mammifères », explique M. Leboeuf.

grande musaraigne boisé des terres noires

©Photo gracieuseté - Michel Leboeuf

Le boisé des Terres noires à L’Assomption abrite la grande musaraigne, petit mammifère insectivore.

Déjà, quelques observations préliminaires indiquant que le boisé se porte bien ont été faites, à savoir la présence de tous les reptiles et amphibiens du Québec, une grande musaraigne et on a entendu de loin le cri d’une grive des bois, une espèce jugée menacée au Canada.

Soulignons que « Les 37,4 hectares protégés de la Fiducie à L’Assomption font partie du massif boisé des Terres noires, un îlot naturel de plusieurs centaines d’hectares situé au cœur d’un territoire essentiellement agricole », indique la FCEL.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Repentigny - Caméléon Média