Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Football

Retour

18 octobre 2018

Pierre Chartier - pchartier@lexismedia.ca

Une autre belle victoire pour les Rhinos

Rhinos

©gracieuseté

Les Rhinos ont remporté une 8e victoire de la saison.

Les peewee visitaient les Wildcats de Saint-Jérôme pour leur huitième rencontre de la saison. Les visiteurs n’ont pas attendu très longtemps pour mettre la partie hors de la portée des Wildcats.

Après seulement 4 minutes et 3 jeux offensifs, la marque était déjà 16 à 0. Même les remplaçants, qui se sont amenés en renfort après le 2e touché, n’ont pas semblé ralentir le tempo. L’offensive s’est imposée autant au sol que par la passe et a marqué 34 points en première demie.

Le fameux règlement des 40 points

Si la défensive des Wildcats n’a pas freiné l’attaque des Rhinos, le règlement des 40 points que la ligue s’est imposée en 2017 a réussi. En effet, la Ligue de football Montréal-métro a ajouté un règlement lors de la dernière saison pour éviter les écarts de pointage trop importants. Ce règlement un peu controversé sanctionne les écarts de plus de 40 points et entraîne une suspension d’une partie à l’entraîneur-chef de l’équipe fautive.

L’entraîneur-chef des Rhinos Jean-François Charlebois explique: «Je comprends la raison pour laquelle la ligue a copié le règlement de l’ARFLL [Association régionale de football Laurentides-Lanaudière]. L’idée derrière le règlement fait du sens, car d’autres sports ont des normes similaires mais, au football, c’est très difficile à appliquer. On peut difficilement demander à de jeunes joueurs de mal jouer ou de faire des mouvements qui ne sont pas enseignés. Toutes les options qui nous ont été proposées ne nous semblaient pas sécuritaires. De notre côté, on remplace nos partants rapidement, on fait jouer tout le monde, on essaie de faire plus de passes, on essaie plein de jeux différents mais, la majorité du temps, c’est insuffisant. On a donc enlevé un joueur à la défensive au milieu du 2e quart et un 2e joueur après la pause de la demie. Quand l’autre équipe n’est pas capable de marquer quand on a 10 joueurs sur le terrain, ça ne va pas bien.»

Pour la toute première fois, les Rhinos ont dû utiliser un jeu truqué pour s’assurer que leur adversaire marque un touché, le Kick-Off «mickey mouse». Ce jeu inhabituel consiste à mettre tous les joueurs d’un côté du botteur et à envoyer le ballon du côté opposé. «Je me suis excusé aux arbitres, aux entraîneurs adverses et à nos parents pour ce jeu particulier», ajoute l’entraîneur des Rhinos.

Au 3e quart, alors que la marque était toujours de 34 à 0, la défensive a intercepté la passe du quart-arrière des Wildcats et l’a retourné jusqu’à la ligne d’une verge. Le touché, le premier de la carrière du jeune receveur de 1ère année, Alexis Mimeault, a porté la marque à 40 à 0 et les Rhinos n’ont pas pu essayer un botté de conversion, se limitant à mettre le genou au sol.

Les Rhinos avaient vraiment le vent dans les voiles dimanche dernier. Malgré la blessure au quart-arrière partant, Lyzach Picotte, et l’absence du botteur de précision, William Belisle, leurs coéquipiers ont fait un travail remarquable. Justin Meunieur-Maisonneuve, lui aussi un joueur peewee de première année est venu en renfort à William pour les bottés de précision. Ce joueur de ligne qui n’avait jamais fait un botté lors d’un match régulier a connu une journée de rêve en réussissant ses quatre bottés en quatre tentatives.

Les Rhinos ont maintenant une fiche de huit victoires et aucune défaite. Ils ont marqué 275 points et en ont accordé 52 (+223). Leur prochain adversaire sera le Wildcats de Rosemère qui ont une fiche de 3 victoires et 5 défaites. (PC)

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Repentigny - Caméléon Média