Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Football

Retour

26 octobre 2018

Pierre Chartier - pchartier@lexismedia.ca

Les Rhinos sont à un match de la saison parfaite

Rhinos

©gracieuseté

Les Rhinos ont bien joué lors de la dernière partie.

FOOTBALL. Les Rhinos peewee ont remporté leur duel contre les Wildcats par la marque de 36 à 6, à Rosemère. Cette rencontre porte leur fiche à neuf victoires et aucune défaite, ce qui les rapproche de leur deuxième saison parfaite consécutive.

La première demie fut en dents de scie. L’offensive a rapidement pris le contrôle du match avec deux touchés consécutifs et la défensive a réussi un touché de sûreté pour porter la marque à 16 à 0 au 1er quart. Par contre, le 2e quart ne s’est pas déroulé tel que souhaité par les entraîneurs. La défensive a accordé un touché aux Wildcats, non pas en accordant des verges à l’adversaire, mais en écopant de plus de 50 verges de pénalité sur la même série.

Interrogé sur les décisions et jugements des arbitres, l’entraîneur-chef des Rhinos commente: «Même si nous avons écopé de la grande majorité des pénalités pendant la partie, je ne peux pas pointer du doigt le travail des arbitres. Ils font un travail difficile et ils doivent utiliser leur jugement rapidement pendant des jeux qui ne durent que quelques secondes, mais qui impliquent 24 joueurs en même temps. Par contre, ce qui est le pire, selon moi, est le traitement qu’ils reçoivent de la part des estrades et des bancs des joueurs. Dans notre organisation, seul l’entraîneur-chef peut s’adresser aux arbitres, mais il n’est pas rare de voir les entraîneurs des autres équipes les engueuler pour une décision avec laquelle ils ne sont pas d’accord. Les parents peuvent être très intenses et leurs commentaires déplacés, répétés et souvent injustifiés nuisent aux arbitres. Même si je connais bien le football et que j’aime faire du bénévolat, jamais je n’irai arbitrer une partie. Alors, j’en prends un peu sur moi-même si certaines pénalités me font dresser les cheveux sur la tête. »

La deuxième demie a été l’histoire de la défensive et de Mackenzie Cajuste, maraudeur de première année, qui a connu son meilleur match. Seulement en 2e demie, il a intercepté le quart-arrière des Wildcats à 3 reprises et a retourné l’une d’elle sur 50 verges pour un touché défensif.

Au final, les Rhinos ont terminé le match avec quatre interceptions. Le prochain match sera déterminant pour l’équipe locale.

 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Repentigny - Caméléon Média